Changer le discours au XXIe siècle

Le programme de bourses Redéfinir l’histoire de l’art canadien de l’IAC promet d’être une expérience d’apprentissage riche, ancrée dans la recherche et favorisant les occasions d’échanges et de collaborations. Les boursiers, boursières devront participer pleinement à chacune des dimensions du programme ici présentées.

Mentorat et soutien

Une fois les bourses décernées, les personnes lauréates seront associées à un mentor parmi les membres du comité consultatif du programme et elles feront la connaissance de la personne chargée de la coordination du programme à l’IAC; ces deux alliés joueront un rôle de soutien essentiel auprès des boursiers, boursières tout au long de leurs recherches.

 

Au cours du programme, les boursiers, boursières rencontreront leurs mentors à quatre reprises (au début, à la fin, et deux à mi-parcours), pour discuter des paramètres de leur projet, de l’orientation de la recherche, de l’importance de leurs découvertes et des questions et arguments à présenter. La personne-ressource chargée de la coordination du programme fera le point avec les boursiers, boursières une fois par mois et tâchera de leur fournir un appui dans l’organisation des événements liés au programme, la présentation de leur projet et la préparation de leurs recherches à des fins de publication.

 

Événements

En plus de mener leurs recherches, les boursiers, boursières devront participer, avec leur cohorte, aux événements qui auront lieu au cours de l’année. Cette participation au programme prend la forme suivante :

 

  • Séance d’orientation initiale obligatoire de deux jours, organisée par l’IAC, qui inclura une formation sur les meilleures pratiques archivistiques, la collaboration avec les artistes, l’éthique en recherche et les principes de la tradition orale, entre autres.

 

  • Réunions virtuelles mensuelles avec la cohorte et la personne chargée de la coordination du programme; ces rencontres informelles seront l’occasion de partager sa progression avec les autres alors que chaque boursier, boursière sera invité·e à tour de rôle à présenter brièvement son projet et les thèmes d’importance à l’étude.

 

  • Deux événements officiels de mentorat au cours desquels les boursiers, boursières auront l’occasion de faire du réseautage avec les membres du comité consultatif du programme. La cohorte aura également la chance d’assister aux présentations et d’interagir avec des spécialistes et des professionnel·les canadien·nes et autochtones de premier plan, s’illustrant dans les domaines du commissariat et de la conservation, des archives et de l’éducation, pour discuter de perspectives de carrière en conservation, dans la recherche en histoire de l’art et autres domaines connexes.

 

  • Un congrès de clôture (voir les détails ci-dessous).

 

Au moment d’écrire ces lignes, nous espérons que les événements les plus importants du programme aient lieu en présence. Les décisions concernant la sécurité des voyages et des rassemblements en groupe seront prises en 2022.

 

Présentations

Tout au long du programme, les boursiers, boursières seront responsables de présenter leur projet de recherche à l’oral, suivant cette séquence :

 

  • Deux présentations informelles sur leur évolution (dix minutes maximum) et destinées à leurs pairs lors des réunions virtuelles de la cohorte.

 

  • Une présentation formelle (20 minutes maximum) sur leurs recherches dans le cadre du congrès national organisé par l’IAC conjointement avec la cohorte. Le congrès sera une occasion cruciale pour les boursiers, boursières de partager leur travail avec un public plus large provenant de partout au pays et de faire en sorte que leurs recherches aient un impact transformateur. Les mentors seront également invités à participer à cet événement.

 

  • Une présentation devant un groupe communautaire, dont le format sera déterminé par les boursiers, boursières, de concert avec leur personne-ressource et les hôtes de l’évènement.

 

Projet de recherche écrit aux fins de publication

Au cours du programme, les boursiers, boursières auront le mandat de préparer un projet de recherche écrit qui sera publié sur le site Web de l’IAC (le processus et les coûts de publication seront pris en charge par l’IAC). Le format général du projet est développé ci-dessous; toutefois, il est entendu que tous les projets de recherche sont différents et que les boursiers, boursières, assisté·es de leur personne-ressource et mentor, peuvent proposer une structure adaptée à leur projet (en ajustant, par exemple, le nombre de mots).

 

  • Une présentation de l’artiste et/ou du sujet comptant 7500 mots. L’intention de ce texte est d’introduire à l’artiste et/ou au sujet au cœur du projet par des informations clés.

 

  • Une analyse de 4000 mots portant sur huit sources primaires d’importance identifiées au cours des recherches (8 sources x 500 mots environ). L’intention de cette section est de présenter les sources essentielles – qu’il s’agisse de documents, d’objets, ou d’entrevues – qui ont été repérées dans le cadre du projet. Les sources devront être analysées de façon à exposer leur pertinence critique en regard de la vie et l’œuvre de l’artiste, soit par l’information qu’elles fournissent et/ou par le récit qu’elles racontent. Ces sources devraient également avoir le potentiel d’inspirer des études et/ou des recherches plus approfondies dans ce domaine.

 

  • Un essai critique de 7500 mots qui développe un argumentaire précis sur le matériel de recherche et les résultats du projet.

 

  • Une conclusion de 2500 mots qui résume les dernières questions et les recommandations pour les futures recherches sur le sujet, en plus d’une bibliographie complète.

 

  • Une liste d’images pour la publication, incluant à la fois les images essentielles à l’argumentation et des images supplémentaires optionnelles (pour un total de 100 images).

 

Avant la publication sur le site Web de l’IAC, les boursiers, boursières devront soumettre les différents éléments de leur projet en parties, et sous forme d’ébauches, en vue de discussions avec la personne assumant la coordination du programme. Il leur est fortement recommandé de parler de leur projet avec leur mentor également et de considérer ses commentaires avec soin (particulièrement pour l’essai critique). En outre, bien que les boursiers, boursières doivent préparer leur projet en suivant les grandes lignes de la présente structure, celle-ci peut être abordée de manière créative, stratégique et responsable, et adaptée aux exigences et aux résultats de chaque projet.

 

Rapport final

À la fin du programme, les boursiers, boursières devront soumettre un bref rapport écrit à l’IAC résumant leur expérience et leurs intentions quant aux prochaines étapes de leurs travaux.

 

 

Image de bannière : Daxhiigang (Charles Edenshaw), Chapeau tressé et peint, fin du XIXe siècle, racine d’épinette et peinture, 37,8 cm (largeur), acquis par la Audain Foundation, aujourd’hui au Musée des beaux-arts de Vancouver.

Télécharger Télécharger