En 1971, seulement deux ans après le premier alunissage, Paterson Ewen (1925-2002) peint Éclipse solaire. C’est l’une des premières œuvres célestes explicites qu’il réalise et l’un des nombreux objets célestes peu communs qu’il a choisi de représenter. La constellation de Pégase (bien que seules les quatre étoiles qui forment le quadrilatère de la constellation soient peintes), la comète Morehouse, le cannibalisme galactique et les éruptions solaires sont d’autres exemples. Vincent van Gogh (1853-1890), l’un des artistes préférés d’Ewen, l’a probablement inspiré  à choisir de tels sujets astronomiques. Van Gogh a peint de nombreux ciels nocturnes dont celui de la célèbre composition La nuit étoilée, 1889.

 

Paterson Ewen, Éclipse solaire, 1971

Paterson Ewen, Solar Eclipse (Éclipse solaire), 1971
Acrylique sur contreplaqué toupillé, 121,9 x 243,8 cm, Vancouver Art Gallery

Éclipse solaire est la première œuvre en contreplaqué toupillé de Paterson Ewen. Ce dernier a pris une feuille de contreplaqué de 4 sur 8 pieds et a commencé à y graver des cercles à l’aide d’outils à main dans le but de réaliser une grande gravure sur bois. Cependant, alors que le peintre encre le bois, il se rend compte qu’il n’a plus rien à faire. C'est ainsi qu’un nouveau type d’œuvres hybrides est créé – combinant la sculpture en relief, la peinture et la gravure – avec lequel Ewen est désormais identifié de façon particulière.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de Paterson Ewen : sa vie et son œuvre par John G. Hatch.

Autres « en vedette »

Download Download