Rassemblement de sons est souvent considérée comme l’œuvre la mieux réussie de Bertram Brooker (1888-1955) en raison de la manière complexe et majestueuse avec laquelle il amène le spectateur dans un monde mystérieux. Brooker réalise cette œuvre au début d’une période extraordinairement productive de sa carrière artistique, de 1927 à 1931, lorsqu’il peint une série de toiles abstraites exceptionnelles, et inédites au sein des œuvres des artistes canadiens. Il est possible que Brooker ait été motivé, en partie, à entreprendre cette série de tableaux par ses contacts au sein de l’Arts and Letters Club de Toronto, particulièrement Lawren Harris (1885-1970), avec qui il partage de nombreux intérêts.

 

Bertram Brooker, Rassemblement de sons, 1928

Bertram Brooker, Sounds Assembling (Rassemblement de sons), 1928  

Huile sur toile, 112,3 x 91,7 cm, Winnipeg Art Gallery

Brooker essayait de trouver une corrélation entre la forme musicale et la forme visuelle, et dans Rassemblement de sons, les différents sons contrastants ont atteint un accord, même si leurs caractéristiques individuelles sont préservées. La composition du tableau donne au spectateur l’impression d’un mouvement et d’une énergie pénétrante accentués par l’exactitude géométrique des lignes qui s’infiltrent dans les quatre formes circulaires constituant l’arrière-plan. 

 

Il est possible que le mot « rassemblement » ait une connotation spirituelle : la convergence des différentes couleurs pourrait ressembler à une congrégation qui se réunit pour prier. C’est ainsi que l’on peut affirmer que cette peinture est d’inspiration spirituelle ainsi que musicale.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de Bertram Brooker : sa vie et son œuvre par James King.

Autres « en vedette »

Download Download