En 1974, année où il peint cette toile, le peintre québécois Jean Paul Lemieux (1904-1990) a 70 ans. Il s’agit de son unique autoportrait malgré qu’il peint l’enfant qu’il a été dans le célèbre 1910 Remembered, 1962.

 

Jean Paul Lemieux, Self-portrait (Autoportrait), 1974

Jean Paul Lemieux, Autoportrait, 1974
Huile sur toile, 167 x 79 cm, Musée national des beaux-arts du Québec, Québec

Autoportrait expose les temps de vie du vieux peintre. Lemieux lui-même, dos tourné au passé, lance un regard où se lit toute la solitude d’un homme devant l’inexorable écoulement fuite du temps. On le voit ici à trois âges différents — enfant, adolescent et vieillard — comme dans une image d’Épinal (une gravure populaire aux couleurs vives, imprimée à coût modique) du dix-neuvième. Les tableaux superposés sur le mur blanc évoquent d’autres tranches de sa vie : ils jouent un rôle à part entière dans ce récit autobiographique qui associe l’homme et le peintre.

 

La puissance d’évocation du temps et surtout l’insistance avec laquelle le spectateur est « convoqué » par le peintre dans Autoportrait, résultent de la combinaison équilibrée d’éléments formels. Le sol rouge tranche avec la clarté du décor. Les figures prennent la position frontale. Les corps sont fractionnés par les murs et les encadrements. Notre propre réflexion est stimulée par la présence de tableaux dans le tableau, et par ces êtres qui traversent les dimensions du temps et de l’espace.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de Jean Paul Lemieux : sa vie et son œuvre par Michèle Grandbois.

Autres « en vedette »

Download Download