Petroushka, que Paraskeva Clark (1898-1986) considère comme son tableau le plus important, est un premier essai de composition de grandes dimensions à plusieurs personnages, avec contenu politique. La toile illustre l’orientation qu’elle souhaite dès lors donner à son travail. La toile superpose les souvenirs d’enfance des théâtres de marionnettes qui animaient les rues de Saint-Pétersbourg et la réaction de l’artiste à une violente échauffourée entre la police et les travailleurs de l’acier, à Chicago, qui se solde par la mort de cinq ouvriers. À l’arrière de la toile, Clark colle l’article qui l’a inspirée, intitulé « Five Steel Strikers Killed in Clash with Chicago Police » (cinq grévistes de l’acier tués au cours d’un affrontement avec la police de Chicago) et publié dans le Toronto Daily Star du 1er juin 1937.

 

Paraskeva Clark, Petroushka, 1937
Paraskeva Clark, Petroushka, 1937
Huile sur toile, 122,4 x 81,9 cm, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa

Elle transpose l’histoire de Petroushka (équivalent russe de Punch ou de Polichinelle) pour décrire le sort de l’ouvrier assujetti aux intérêts du capitalisme (le banquier dans l’histoire d’origine) et harcelé par ses sbires (le policier). Le spectateur voit en plongée la scène qui se déroule dans une cour pavée entre deux immeubles d’habitation. La foule réagit au spectacle en sifflant et en brandissant le poing, geste qui rappelle le symbole antifasciste d’unité, de force et de résistance et qui figure ici l’appui de Clark à la cause des ouvriers.

 

Clark attend beaucoup de Petroushka. Elle le présente d’abord à l’exposition du Groupe des peintres canadiens (Canadian Group of Painters) en 1937, en compagnie de Champ de blé, 1936, et de Bathing the Horse (Le bain du cheval), 1937, qui forment une troïka d’œuvres d’inspiration russe. La toile reste en sa possession jusqu’à son achat par la Galerie nationale du Canada (aujourd’hui le Musée des beaux-arts du Canada) en 1976.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de  Paraskeva Clark : sa vie et son œuvre par Christine Boyanoski.

Autres « en vedette »

Download Download