Cette œuvre est la dernière du cycle An Immigrant Farms in Canada (Un immigrant travaille la terre au Canada), composé de vingt tableaux que William Kurelek (1927-1977) a exposés à la Galerie Isaacs, à Toronto, en septembre 1964. Le cycle retrace le trajet de familles agricoles : de l’Ukraine à l’Ouest canadien, puis leur arrivée éventuelle dans le sud de l’Ontario. Ces œuvres racontent une histoire de progrès allant de la lutte pour la survie à la sécurité économique – une reconstruction rationnelle du récit immigrant que plus d’un critique a dénigrée.

 

William Kurelek, Dans l’automne de la vie, 1964

William Kurelek, In the Autumn of Life (Dans l’automne de la vie), 1964
Huile sur panneau dur trempé, 59,1 x 120,3 cm, Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto

L’œuvre culminante de la série, Dans l’automne de la vie, 1964, présente une vue en plongée de la ferme des parents de Kurelek à Vinemount, en Ontario. L’environnement agraire sert de toile de fond à une réunion familiale, la famille élargie de l’artiste étant montrée réunie pour la prise d’une photographie de groupe. Kurelek apparaît dans le groupement familial, le cinquième à partir de la droite. 

 

Une étude plus détaillée du tableau révèle certains éléments dissonants qui viennent troubler la fonction du tableau comme célébration sincère de la mobilité sociale. On aperçoit une figure christique à l’avant-plan inférieur gauche, crucifiée sur un arbre mort et entourée de chiens affamés qui se disputent le sang versé. Un élément d’encore plus mauvais augure est le nuage géant en forme de champignon atomique que Kurelek utilise comme symbole iconique de la guerre nucléaire et comme un rappel du fait que les avancées technologiques ne se traduisent pas nécessairement en paix ni en harmonie.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de William Kurelek : sa vie et son œuvre par Andrew Kear.

Autres « en vedette »

Download Download