• N.E. Thing Co.

    Entreprise incorporée, et pseudonyme artistique d’Iain et d’Ingrid Baxter, fondée par le couple en 1966 pour explorer les interactions entre leur vie quotidienne et divers systèmes culturels. Les œuvres de N.E. Thing Co. figurent parmi les premiers exemples d’art conceptuel au Canada. L’entreprise est dissoute en 1978.

  • Nabis

    Composé de jeunes artistes postimpressionnistes, y compris Pierre Bonnard et Édouard Vuillard, qui se sont rencontrés au lycée Condorcet à Paris, le groupe des Nabis (de l’hébreu nebiim, c’est-à-dire « prophètes », « inspirés ») se forme au tournant des années 1880-1890 et demeure actif jusqu’en 1900. Ses membres partagent avec les symbolistes la conviction que les objets naturels sont les signes des idées et que le visible est la manifestation de l’invisible. Mais avant tout, les Nabis apportent à la peinture l’idée de l’organisation abstraite et rythmique des figures et du décor à la surface de la toile.

  • Nakamura, Kazuo (Canadien, 1926-2002)

    Membre des Painters Eleven, Nakamura peint ses premiers paysages abstraits sous le signe de la science et de la nature. Il entreprend plus tard une série intitulée Structures numériques, au fil de laquelle il explore les liens entre mathématique et esthétique. Le Musée des beaux-arts de l’Ontario lui consacre une rétrospective posthume en 2004.

  • Nam, Lee (Sino-Canadien, dates de naissance et de mort inconnues, actif vers les années 1930)

    Après avoir immigré au Canada de Chine, Lee Nam travaille comme comptable pour un marchand chinois à Victoria en Colombie-Britannique tout en s’adonnant à la peinture traditionnelle de son pays. En 1933-1935, il inspire Emily Carr qui décrit son travail dans ses journaux intimes publiés en 1966 sous le titre Hundreds and Thousands: The Journals of Emily Carr. Jusqu’à maintenant, on n’a retrouvé aucune œuvre de Lee Nam.

  • naturalisme

    Mouvement artistique réaliste du dix-neuvième siècle, le naturalisme vise à témoigner des forces et des effets de la nature sur la vie humaine, rejetant les sujets classiques idéalisés que préconise alors l’art académique. Le naturalisme privilégie un rendu fidèle de la vie des gens dans la rue, au travail ou pendant leurs loisirs, quitte à montrer la laideur et la douleur de l’existence.

  • Naudin, Bernard (Français, 1876-1946)

    Peintre, graveur et professeur à l’Académie Colarossi à Paris de 1912 à 1921. Bernard Naudin est connu pour ses convictions politiques, et défend la justice sociale à travers son œuvre.

  • Nauman, Bruce (Américain, né en 1941)

    Artiste contemporain d’envergure dont les œuvres conceptuelles variées explorent les notions de sens, de nature et d’expérience des œuvres, ainsi que d’existence humaine. Probablement mieux connu pour ses enseignes au néon des années 1960 et 1970, Bruce Nauman crée aussi des performances, des films, des sculptures, des photographies, des gravures et des hologrammes.

  • négatif composite

    Négatif photographique combinant plusieurs négatifs. Les négatifs composites sont surtout un phénomène du dix-neuvième siècle quand la technique ne permet pas encore de capter simultanément les différentes zones d’une scène particulière, comme la mer ou le ciel.

  • négatif sur plaque de verre

    Des années 1850 jusqu’au début du vingtième siècle, le verre sert couramment en photographie comme support aux émulsions sensibles à la lumière, comme celles faites d’albumine, de collodion et de gélatine. Celles-ci sont appliquées sur la plaque de verre, qui est alors insérée dans l’appareil photo.

  • néo-Dada

    Terme popularisé par la critique et historienne de l’art Barbara Rose qui englobe les œuvres et les styles conceptuels des années 1950 et 1960, de Fluxus au pop art. Comme leurs prédécesseurs dadaïstes, les artistes néo-Dadas s’intéressent avant tout à la critique sociale, historique et esthétique.

  • néo-impressionnisme

    En 1886, Georges Seurat expose Un dimanche après-midi à l’Île de la Grande Jatte au Salon des indépendants de Paris; le critique Félix Fénéon qualifie le tableau de « néo-impressionniste ». Les néo-impressionnistes fondent leur approche sur l’étude scientifique de l’optique, de la couleur et de la lumière. Au moyen de points et de coups de pinceau de couleurs pures, ils aspirent à réaliser une « grande synthèse de l’idéal et du réel » au moyen de méthodes artistiques rigoureuses et ancrées dans le savoir scientifique.

  • Néoplasticisme

    Terme de Piet Mondrian pour qualifier son style d’art abstrait hautement simplifié, caractérisé par une grille de lignes noires où il organise des plans de couleur en un équilibre résolu et emploie uniquement les trois couleurs primaires, ainsi que le blanc. Le néoplasticisme a profondément influencé l’avancement de l’art géométrique dans toute l’Europe et se répand aux États-Unis, où Mondrian s’installe en 1940. Il inspire plus tard les Plasticiens de Montréal.

  • Neue Sachlichkeit

    Mouvement artistique moderne né en Allemagne après la Première Guerre mondiale, qui prône le réalisme comme expression de la critique sociale, avec une prédilection pour la satire acerbe. La Neue Sachlichkeit (Nouvelle objectivité) privilégie la tradition, rompant avec les formes de l’avant-garde. Otto Dix, George Grosz, Max Beckmann et George Schrimpf en sont les protagonistes.

  • New York Correspondance [sic] School

    Premier réseau de mail art, amorcé par Ray Johnson au milieu des années 1950, dont les membres échangent objets et messages par la poste. Quelque vingt ans plus tard, le mail art est devenu un mouvement international, donnant lieu à des réseaux similaires partout au monde.

  • Newhall, Beaumont (Américain, 1908-1993)

    Historien de l’art, conservateur et critique, dont l’importance dans l’histoire institutionnelle de la photographie est sans précédent. Auteur de l’influent Histoire de la photographie. De 1839 à aujourd’hui (1937), Newhall est le premier directeur et conservateur du Département de la photographie au Museum of Modern Art de New York, premier département du genre dans un musée.

  • Newman, Barnett (Américain, 1905-1970)

    Représentant majeur de l’expressionnisme abstrait, principalement connu pour ses peintures colour-field. Dans ses écrits des années 1940, Newman plaide pour une rupture avec les traditions artistiques européennes, pour l’adoption de procédés et de sujets mieux adaptés aux difficultés de son époque, et pour l’expression de la vérité telle qu’elle lui apparaît.

  • Newton, Lilias Torrance (Canadienne, 1896-1980)

    Membre du Groupe de Beaver Hall et du Groupe des peintres canadiens (Canadian Group of Painters), Lilias Torrance Newton figure parmi les portraitistes canadiens les plus importants de son époque. D’ailleurs, Rideau Hall (la résidence officielle du gouverneur général du Canada) lui commande les portraits officiels de la reine Elizabeth et du prince Philip. Elle est la troisième femme élue membre de plein droit de l’Académie royale des arts du Canada.

  • Nicol, Pegi (Canadienne, 1904-1949)

    Membre du Groupe des peintres canadiens (Canadian Group of Painters), Pegi Nicol est une peintre moderniste dont l’œuvre représente des scènes énergiques et vibrantes de son environnement. À partir de 1937, elle porte le nom de Pegi Nicol MacLeod.

  • Nicolaides, Kimon (États-unien, 1891-1938)

    Peintre et professeur influent, qui a partagé ses techniques pédagogiques dans son livre The Natural Way to Draw, dont la première édition date de 1941, et qui est maintenant un classique dans le domaine. Nicolaides a enseigné à l’Art Students League of New York pendant quinze ans, y ayant lui-même étudié.

  • Nicoll, Marion (Canadienne, 1909-1985)

    Peintre et figure importante de la scène artistique albertaine au milieu du vingtième siècle, notamment pour sa promotion de l’art abstrait auprès de ses élèves et collègues. Nicoll est la première femme à enseigner au Provincial Institute of Technology and Art (aujourd’hui l’Alberta College of Art and Design), où elle a une grande influence sur des générations d’élèves. (Voir Ann Davis et Elizabeth Herbert, Marion Nicoll: Silence and Alchemy.)

  • Nightingale Gallery, Toronto

    Galerie torontoise fondée en 1968 par Chris Youngs, un Américain installé à Toronto. Lieu privilégié de l’art expérimental et conceptuel, elle présente en 1970 une exposition collective intitulée Concept 70, l’une des premières qui englobent l’art vidéo. En 1971, la Nightingale devient la galerie A Space, centre d’artistes autogéré.

  • Nihilist Spasm Band

    Groupe de musique bruitiste créé en 1965 à London en Ontario qui présente des concerts à l’échelle internationale. À l’origine, ses membres jouent sur des instruments bricolés ou modifiés, et incorporent plus tard des instruments électroniques et des effets sonores dans leurs spectacles et enregistrements. Il regroupe des artistes de la région et leurs amis, notamment un bibliothécaire, un enseignant et un médecin. Le guitariste actuel est Murray Favro, et John Boyle joue du gazou et de la batterie. Greg Curnoe joue de ces deux instruments au sein du groupe jusqu’à sa mort en 1992.

  • Noestheden, John (Canadien, né en 1945)

    Artiste et enseignant dont les œuvres d’un conceptualisme rigoureux – peinture, dessin, installation, sculpture et techniques mixtes – rappellent ses intérêts pour la beauté, la simplicité formelle et le processus. Des établissements publics de partout au Canada exposent et collectionnent ses œuvres, notamment le Musée des beaux-arts du Canada, le Glenbow Museum et le Musée des beaux-arts de l’Ontario.

  • Noland, Kenneth (Américain, 1924-2010)

    Comme son collègue Morris Louis, Noland adopte la technique d’imprégnation picturale après avoir vu le travail de Helen Frankenthaler en 1953. Plus géométrique et hard-edge que Louis, il devient lui aussi dans les années 1960 un ardent défenseur de la peinture colour-field, le successeur stylistique de l’expressionnisme abstrait, que le critique Clement Greenberg défend sous le nom de post-painterly abstraction.

  • nombre d’or

    Concept mathématique appliqué à la proportion, où une ligne droite ou un rectangle est divisé en deux parties inégales : la proportion de la plus petite portion par rapport à la plus grande correspond à celle de la plus grande par rapport à l’ensemble.

  • Northwest School

    Groupe officieux d’artistes unis par leur intérêt pour la qualité de la lumière, les ciels vastes et les formes naturelles propres à la côte nord-ouest américaine. Leurs œuvres, inspirées par l’expressionnisme abstrait et l’art asiatique, sont caractérisées par un sentiment spirituel à l’égard de la nature. Guy Anderson (1906-1998), Kenneth Callahan (1905-1986), Morris Graves (1910-2001) et Mark Tobey (1890-1976) sont les principaux peintres associés à cette école.

  • Notman, William (Écossais/Canadien, 1826-1891)

    Après avoir immigré au Canada en 1856, Notman ne tarde pas à devenir le plus important photographe de Montréal. Se spécialisant dans le portrait, il développe des techniques novatrices permettant de représenter plusieurs personnes dans une même photo (qu’on appelle photographie composite) et de recréer des scènes extérieures en studio. Grâce à son exceptionnelle technique et son talent pour la promotion, il devient le premier photographe canadien à se tailler une réputation internationale. (Voir William Notman. Sa vie et son œuvre, par Sarah Parsons.)

  • Nouveau réalisme

    Mouvement d’avant-garde fondé en 1960 par le critique d’art Pierre Restany et le peintre Yves Klein. Influencés par Dada, les Nouveaux réalistes font souvent appel au collage et à l’assemblage, et incorporent des objets dans leurs œuvres.

  • Nouveaux réalistes espagnols

    Membres d’un mouvement artistique national axé sur l’habileté technique, la révélation objective de l’émotion et la précision, à l’instar de sa contrepartie photoréaliste américaine. Le mouvement débute à Madrid au début des années 1960, dirigé par Antonio López García, Julio Hernández, Francisco López et Isabel Quintanilla.

  • Nouvelle-France

    Colonie canadienne de la France, correspondant en partie à l’actuelle province de Québec. La Nouvelle-France fut fondée en 1534 par Jacques Cartier, le premier  explorateur à réclamer le territoire au nom du roi de France en plantant une croix dans la péninsule de Gaspé. La colonie fut dissoute en 1763, quand la France cède le Canada à l’Angleterre.

  • Novick, Honey (Canadienne, née en 1949)

    Icône de la contreculture torontoise depuis les années 1970, Novick est compositrice, interprète, professeure de technique vocale et poétesse. Polyglotte, son répertoire, en sept langues, va du folk traditionnel aux chansons enfantines en passant par le jazz d’avant-garde et le classique. Elle chante pour Pierre Elliott Trudeau et se produit au Carnegie Hall de même qu’à l’inauguration du Walker Court du Musée des beaux-arts de l’Ontario. Sous le pseudonyme de Miss Honey, elle remporte le Miss General Idea Pageant (Concours de beauté Miss General Idea 1970), premier événement du genre créé par General Idea.

  • Nicolas, Louis (Français, 1634-post-1700)

    Missionnaire jésuite en Nouvelle France et créateur du manuscrit illustré Codex Canadensis, qui représente la flore, la faune et les habitants indigènes de la Nouvelle-France dans un style différent de l’art officiel de son temps. Le Codex présente des détails remarquablement précis d’oiseaux et d’autres animaux, ainsi que des créatures imaginaires comme une licorne et un monstre marin. (Voir Louis Nicolas. Sa vie et son œuvre par François-Marc Gagnon.)

  • Nutt, Elizabeth Styring (Britannique/Canadienne, 1870-1946)

    Peintre et éducatrice, elle passe vingt-cinq ans en Nouvelle-Écosse, où, en tant que directrice, elle a contribué à ce que la Victoria School of Art and Design devienne le Nova Scotia College of Art. Elle s’attache le plus souvent à représenter le paysage rural anglais, mais elle a également peint de nombreux paysages de l’Atlantique.

  • New English Art Club

    Formé à Londres, en Angleterre, en 1886, en opposition au style conservateur de la Royal Academy of Arts, le New English Art Club est composé d’un groupe d’artistes influencés par l’impressionnisme, avec comme premiers membres, James McNeill Whistler, Walter Sickert, Philip Steer et John Singer Sargent. Le club existe toujours aujourd’hui et prône, en peinture, l’observation directe de la nature et de la figure humaine.

  • Newton, Alison (Écossaise/Canadienne, 1890-1967)

    Peintre, graveuse et aquarelliste de paysages et de scènes urbaines, Newton naît en Écosse et immigre à Winnipeg en 1910. Newton illustre les catalogues de la T.Eaton Company avant de se joindre à Brigdens of Winnipeg Limited en 1916. Elle étudie à la Winnipeg School of Art avec Lionel LeMoine Fitzgerald et est présidente de la Société des artistes du Manitoba de 1943 à 1945.

Download Download