• tableau

    Ce terme, dans certains contextes, peut désigner un regroupement formel de gens ou d’objets, une scène visuellement saisissante.

  • tachisme

    Tout comme l’abstraction lyrique et l’art informel, le tachisme est un mouvement artistique des années 1950 considéré comme le pendant européen de l’expressionnisme abstrait américain. Surtout présent en France, le tachisme s’inscrit également dans la lignée de l’automatisme (tel que pratiqué par les surréalistes) en raison de l’importance qu’il accorde à la spontanéité du geste et à l’expression qui surgit librement de l’inconscient.

  • Taçon, Edna (Canadienne, 1905-1980)

    Violoniste de formation, Edna Taçon se tourne vers la peinture abstraite, encouragée en cela par son mari, l’artiste Percy Henry Taçon. Elle devient l’une des figures de proue de l’art non-objectif pendant la première moitié du vingtième siècle et sa réputation éclipse celle de son mari.

  • Taçon, Percy (Britannique/Canadien, 1902-1983)

    Peintre abstrait et professeur d’art et de langue moderne qui quitte Londres pour émigrer au Canada en 1907. Il est membre de l’Académie royale des arts du Canada et l’époux d’Edna Taçon, figure de premier plan du mouvement de l’art non-objectif durant la première moitié du vingtième siècle.

  • Teevee, Ningiukulu (Ningeokuluk) (Kinngait, née en 1963)

    Graphiste, auteure et illustratrice de premier plan originaire de Cape Dorset. Une œuvre de Teevee est incluse pour la première fois dans la Collection annuelle d’estampes de Cape Dorset en 2004, et sa renommée auprès de la critique et du public ne cesse de croître depuis. Son œuvre, très variée sur le plan stylistique, comprend des expériences formelles, particulièrement avec les motifs, et révèle son intérêt pour les rapports entre la représentation et l’abstraction.

  • The Omega Workshops

    Entreprise basée à Bloomsbury et fondée en 1913 par Roger Fry, qui en assure la direction avec Vanessa Bell et Duncan Grant. Les Omega Workshops (ou ateliers Omega) emploient des artistes et des principes propres aux beaux-arts pour réaliser des meubles, des tissus, de la céramique et d’autres objets domestiques, en visant à supprimer la distinction entre beaux-arts et arts décoratifs. L’entreprise met un terme à ses activités en 1919.

  • Théâtre Passe Muraille, Toronto

    Théâtre fondé en 1968 dans le sillage du Rochdale College qui l’abrite. Son mandat est de favoriser l’éclosion de nouvelles pièces d’auteurs canadiens. Le Théâtre Passe Muraille est encore aujourd’hui partie intégrante de la scène dramatique torontoise et continue de faciliter la production d’œuvres expérimentales et éclectiques, écrites par des artistes venus d’horizons divers.

  • théorie des couleurs

    Ensemble d’idées et de concepts scientifiques, philosophiques et psychologiques associés à la perception des couleurs. Depuis des siècles, les peintres se basent sur la théorie des couleurs pour savoir comment créer des effets particuliers et plusieurs mouvements d’art moderne (comme le pointillisme, l’orphisme et le synchromisme) sont basés sur certaines théories des couleurs.

  • théorie haptique

    Étude de la perception par le sens du toucher. Tel qu’adoptée par la théorie de l’art contemporain, l’approche haptique se combine avec la vision comme moyen d’explorer une œuvre d’art ou un film sur un mode imaginatif, tel que théorisé par Laura U. Marks. 

  • théosophie

    Philosophie ésotérique qui explore les liens entre l’humain, le divin et l’univers, la théosophie tient ses racines de l’Antiquité, mais une nouvelle mouture émerge en Amérique à la fin du dix-neuvième siècle. Les artistes modernes la découvrent sous cette forme récente et adoptent ses discours à mesure qu’ils se familiarisent avec les découvertes scientifiques de leur époque.

  • Thielcke, Henry Daniel (Britannique, v. 1788-1874)

    Peintre et graveur qui passe la seconde moitié de sa vie aux États-Unis et au Canada, Thielcke réalise des tableaux historiques et des portraits miniatures, en plus de portraits à grand format qui sont à la mode dans l’Angleterre du début du dix-neuvième siècle, et qu’il contribue à populariser au Bas-Canada.

  • Thomas, Roy (Ojibwé, 1949-2004)

    Associé à l’école de Woodland, Thomas peint des représentations des enseignements qu’il reçoit de ses ancêtres et qu’il voit dans ses visions. Son travail se distingue par ses motifs nets et son utilisation audacieuse de la ligne et de la couleur. Le Musée des beaux-arts de l’Ontario et le Musée royal de l’Ontario à Toronto, ainsi que la Collection McMichael d’art canadien à Kleinburg, en Ontario, conservent des œuvres de l’artiste.

  • Thomson, Tom (Canadien, 1877-1917)

    Figure majeure dans la création d’une école nationale de peinture, dont la vision audacieuse du parc Algonquin, — alignée stylistiquement sur le postimpressionnisme et l’Art nouveau —, finit par symboliser tant le paysage canadien que la peinture de paysage canadienne. Tom Thomson et les membres, de ce qui deviendra en 1920 le Groupe des Sept, ont exercé les uns sur les autres une profonde influence artistique. (Voir Tom Thomson. Sa vie et son œuvre, par David P. Silcox.)

  • Tinguely, Jean (Suisse, 1925-1991)

    Sculpteur d’œuvres cinétiques monumentales et autodestructrices, telles que Hommage à New York, 1960, qui s’est enflammée à l’extérieur du Museum of Modern Art de New York. L’un des fondateurs du Nouveau réalisme, Tinguely réalise de nombreuses œuvres en collaboration au cours de sa carrière.

  • Tissot, James (Français, 1836-1902)

    Peintre, aquafortiste et illustrateur formé pendant les années 1850 à l’École des beaux-arts de Paris avec James McNeill Whistler et Edgar Degas. Tissot prend part à la Commune de Paris et doit fuir la ville après sa suppression en 1870, mais il y retourne treize ans plus tard. Ses tableaux les mieux connus dépeignent des scènes de la vie parisienne contemporaine.

  • Titien (Italien, v. 1488-1576)

    Un des plus importants peintres de la Renaissance vénitienne, dont les innovations formelles en matière de technique du pinceau et de couleur signalent l’avènement d’une nouvelle esthétique de l’art occidental. Comptant des membres de la famille royale parmi ses mécènes, Titien jouit d’une réputation sans égal à travers l’Europe. Ses œuvres exercent une influence sur plusieurs peintres qui suivront, y compris Diego Velázquez et Pierre Paul Rubens.

  • Tobey, Mark (Américain, 1890-1976)

    Peintre abstrait dont le travail est influencé par le cubisme et la calligraphie chinoise, et évoque souvent sa foi bahá’íe. Des années 1930 aux années 1950, il réalise ses tableaux all-over de style « écriture blanche », en marge de l’expressionnisme abstrait. Il vit à Seattle pendant de nombreuses années et est associé à la Northwest School.

  • Toulouse-Lautrec, Henri de (Français, 1864-1901)

    Peintre et graveur reconnu pour ses représentations de la vie nocturne parisienne, Toulouse-Lautrec crée un œuvre abondant, en dépit de ses difficultés physiques et psychologiques. Reconnu autant par l’avant-garde que par le grand public, il développe une esthétique distincte dans une série d’affiches créées au tournant du siècle, qui ont une influence durable sur le dessin publicitaire au vingtième siècle.

  • Toupin, Fernand (Canadien, 1930-2009)

    Peintre et membre fondateur des Plasticiens. Comme les autres membres de ce groupe d’artistes d’avant-garde — Jauran (Rodolphe de Repentigny), Louis Belzile, et Jean-Paul Jérôme —, Toupin s’intéresse à l’abstraction formaliste et au caractère bidimensionnel de la peinture. Il obtient rapidement du succès auprès de la critique grâce à ses toiles « aux formes irrégulières », qui ne sont pas rectangulaires.

  • Tousignant, Claude (Canadien, né en 1932)

    Peintre et sculpteur dont la grande peinture austère et uniforme contribue à mettre en place les règles de base de la peinture des Plasticiens de Montréal. Durant les années 1960, il peint de grands tableaux de forme circulaire dont les cercles concentriques de couleurs vives engendrent des jeux optiques dynamiques. Dans son travail tardif, souvent monochrome, il souligne de plus en plus le caractère d’objet de la peinture.

  • Town, Harold (Canadien, 1924-1990)

    Town est un des membres fondateurs de Painters Eleven et un chef de file de la scène artistique torontoise dans les années 1950 et 1960. Cet artiste abstrait reconnu sur la scène internationale réalise des peintures, des collages ainsi que des sculptures remarquables, et conçoit une forme singulière de monotype, les « estampes autographiques uniques ». (Voir Harold Town. Sa vie et son œuvre, par Gerta Moray.)

  • Trasov, Vincent (Canadien, né en 1947)

    Peintre, vidéaste et performeur passionné par les réseaux d’échanges artistiques, Trasov travaille beaucoup avec des collègues à des œuvres liées aux médias. Il fonde Image Bank avec Michael Morris en 1969 et collabore avec plusieurs artistes (dont Morris) à la fondation de la Western Front Society à Vancouver, en 1973. L’année suivante, il est candidat aux élections municipales de Vancouver sous le nom de Mr. Peanut, son alter ego.

  • Trier, Walter (Tchèque/Britannique/Canadien, 1890-1951)

    Trier est un artiste et concepteur juif qui vit à Prague de la fin du dix-neuvième siècle au début du vingtième siècle. Après un séjour à Berlin, on le retrouve en Angleterre en 1936, puis au Canada. Auteur de caricatures antinazies, il est aussi dessinateur publicitaire et illustrateur. En plus d’enrichir divers ouvrages, ses illustrations paraissent dans le magazine Lilliput. Il dessine également de nombreuses couvertures pour le New Yorker.

  • Triggs, Stanley (Canadien, né en 1928)

    Conservateur des archives photographiques Notman au Musée McCord de Montréal, de 1965 à 1993.

  • Triple K Cooperative

    La Triple K Cooperative Inc. est un atelier de sérigraphie géré par des artistes autochtones canadiens à Red Lake, en Ontario, qui produit des œuvres de qualité, à tirage limité, de plusieurs artistes de l’école de Woodland entre 1973 et le début des années 1980. Le nom Triple K fait référence au nom de famille de ses trois fondateurs, Joshim Kakegamic, Henry Kakegamic et Goyce Kakegamic, qui réalisent notamment des tirages pour leur beau-frère Norval Morrisseau.

  • trompe-l’œil

    Genre pictural consistant à créer une illusion visuelle, principalement au moyen d’images et d’objets peints qui semblent tridimensionnels, et à tromper le regardeur en suggérant que ces objets et images sont réels. Parmi les exemples les plus fréquents, mentionnons les insectes qui semblent se trouver à la surface de tableaux de la Renaissance et les peintures murales donnant l’impression que les murs plats s’ouvrent vers des espaces se trouvant au-delà de la pièce.

  • Tupy, Denis (Tchèque/Canadien, né en 1929)

    Mouliste-céramiste accompli, Tupy est l’un des fondateurs de la Blue Mountain Pottery, poterie canadienne dont les pièces, caractérisées par un procédé de glaçure unique, sont recherchées par les collectionneurs du monde entier. En 1960, Tupy crée la Canadian Ceramic Craft, qui fabrique des moules semblables à ceux qu’utilise la Blue Mountain Pottery.

  • Turner, J. M. W. (Britannique, 1775-1851)

    Considéré comme le plus éminent peintre paysagiste britannique du dix-neuvième siècle, Turner imprègne son œuvre d’un romantisme expressif. Ses sujets vont de paysages locaux à des phénomènes naturels hors du commun. Il est reconnu comme l’un des précurseurs de l’impressionnisme et de l’art abstrait moderne.

  • Tooker, George (Américain, 1920-2011)

    Peintre dont les images mystérieuses de la vie urbaine du vingtième siècle débordent d’anxiété et d’appréhension. Défenseur de l’art figuratif à une époque où le modernisme américain se définit par l’abstraction, Tooker est en marge du monde des arts pendant la majeure partie de sa carrière. À ses débuts, Paul Cadmus et Jared French ont fortement marqué son style et sa sensibilité artistique.

  • Talmage, Algernon (Britannique, 1871-1939)

    Peintre impressionniste britannique, graveur et portraitiste. Talmage a été un artiste de guerre officiel pour le gouvernement canadien, avec Augustus John, pendant la Première Guerre mondiale. Il est l’une des premières sources d’influence d’Emily Carr, alors qu’il enseigne à la Cornish School of Landscape and Sea Painting à St Ives, en Angleterre, où il encourage le développement de ses peintures forestières.

  • Tonks, Henry (Britannique, 1862-1937)

    Chirurgien, dessinateur et influent peintre et professeur impressionniste britannique. Durant la Première Guerre mondiale, Tonks travaille au sein de diverses factions de la Croix-Rouge et dans des hôpitaux pour créer des portraits saisissants de soldats blessés, réalisés au pastel et à l’encre. Tonks enseigne à la Slade School of Fine Art à partir de 1892, et il travaille avec des élèves comme Augustus John, Gwen John, Wyndham Lewis et Dorothy Stevens.

  • Tully, Sydney Strickland (Canadienne, 1860-1911)

    Peintre reconnue pour ses portraits, paysages et scènes de genre. Tully fait des études poussées auprès de nombreux peintres importants de l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario (Central Ontario School of Art - maintenant Université OCAD), de la Slade School of Fine Art, de l’Académie Julian, de l’Académie Colarossi et de la Long Island School of Art. L’œuvre de Tully The Twilight of Life (Le crépuscule de la vie), 1894, est la première peinture réalisée par un artiste canadien acquise par la Art Gallery of Toronto (maintenant le Musée des beaux-arts de l’Ontario), en 1911.

  • Tack, Augustus Vincent (Américain, 1870-1949)

    L’un des premiers peintres modernistes américains, spécialisé dans les portraits, les peintures murales et les paysages abstraits, et qui a influencé les peintres du colorfield (lit. champ de couleur) subséquents tels que Milton Avery et Clyfford Still. Un grand nombre de ses paysages sont inspirés de photographies de l’Ouest américain que Tack imprègne de subjectivité et de thèmes spirituels. Tack a enseigné à l’Art Students League of New York et à l’Université Yale.

Download Download