Couronne royalle n.d.

Louis Nicolas, Couronne royalle, n.d.

Louis Nicolas, Couronne royalle, s. d.

Encre sur papier, 33,7 x 21,6 cm

Codex canadensis, page 2

Gilcrease Museum, Tulsa, Oklahoma

Ce dessin de la couronne royale de France est l’une des trois dédicaces au roi de France, Louis XIV, que Louis Nicolas a placée au début du Codex canadensis, son album illustré. Il représente une énorme couronne de France, supportée par deux globes, eux-mêmes au sommet de deux colonnes, à cheval sur les tours renversées de Castille, symbole de l’Espagne.

 

Art Canada Institute, Louis Nicolas, Hyacinthe Rigaud, Philip V, King of Spain (Philippe V, roi d’Espagne), 1701
Hyacinthe Rigaud, Philippe V, roi d’Espagne, 1701, huile sur toile, 225,5 x 154 cm, Château de Versailles, France.
Art Canada Institute, Louis Nicolas, Louis Nicolas, Escutcheon of France . . . (Eccusson de France . . .), Codex Canadensis
Louis Nicolas, Eccusson de France […]Codex canadensis, page 3, s. d., encre sur papier, 33,7 x 21,6 cm, Gilcrease Museum, Tulsa, Oklahoma.

Cette image de la couronne royale de France est significative pour deux raisons. Tout d’abord, elle nous permet de dater de manière précise les inscriptions et légendes (non les dessins, cependant, qui datent d’avant cette période) du Codex canadensisde 1700 ou du début de 1701. Philippe V, le petit-fils de Louis XIV, nommé dans l’inscription, est devenu roi d’Espagne en 1700, événement qui fut suivi de la Guerre de Succession d’Espagne, qui dura de 1701 à 1714 et qui n’est pas mentionnée dans la légende. Ensuite, la prudente mise en place de la légende à l’intérieur du dessin démontre que les légendes furent inscrites après la réalisation des dessins. Germaine Warkentin, professeure émérite et paléographe, a examiné le manuscrit et assure que les légendes du Codex sont de la même main que celle de l’Histoire naturelle des Indes occidentales, attribuée à Louis Nicolas.

 

Ce qui est frappant à propos de cette dédicace, c’est que le texte pourrait être interprété comme une correction de l’image. Dans le dessin, « les tours d’argent de Castille » sont renversées. Mais l’inscription indique qu’elles ont été « relevées aujour– / dhuy par la même couronne de France –/ dans la personne de philipe 5me / ».

 

Les deux autres dédicaces du Codex possèdent le même style et le même objectif. L’une représente la « massue royalle » au-dessus d’un lion renversé, symbole de la Hollande; l’autre, l’écusson royal portant un « soleil » qui éblouit les deux aigles, symboles de l’Allemagne. Les deux dédicaces célèbrent les victoires contre la Hollande en 1668 et contre l’Allemagne en 1673-1674.