Homepage Télécharger livre numérique Glossaire English

Autoportrait au programme de concert 1942

Autoportrait au programme de concert 1942

Paraskeva Clark, Self-Portrait with Concert Program (Autoportrait au programme de concert), 1942

Huile et papier (programme de concert) sur toile, 76,6 x 69,8 cm

Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa

Cet autoportrait est l’expression de l’inquiétude que provoquent chez Paraskeva Clark l’invasion de la Russie par les Nazis et le siège de Leningrad, commencé en septembre 1941. Pendant toute la durée du siège, Clark reste sans nouvelles des membres de sa famille et de ses amis qui vivent dans la ville russe. Elle s’identifie très étroitement au sort de la Russie, au point de vouloir elle-même porter le message.

 

Par la gravité de son visage et sa posture droite et rigide, si différente de celle de Myself (Moi-même), 1933, elle tente de faire comprendre la tragédie de la Seconde Guerre mondiale. Elle tient le programme d’un concert bénéfice au profit de la Russie, auquel elle a assisté vers la fin de 1941. La couleur vive de son tailleur se détache sur les tonalités tempérées du mobilier de son élégante résidence du quartier torontois de Rosedale et capte l’attention du spectateur, dont l’œil est orienté vers le programme. Pour rendre le message plus prégnant, elle colle le vrai programme sur la toile et pour donner plus de relief à sa chevelure et à son tailleur, elle strie la peinture humide,comme dans October Rose (Rose d’octobre), 1941.

 

La Galerie nationale du Canada (aujourd’hui le Musée des beaux-arts du Canada) achète le tableau en 1944. Clark apprécie tellement le portrait qu’elle le redemande à quelques reprises dans les années 1940 et 1950, quand elle expose, seule ou avec quelqu’un d’autre. « Je suis très fière de l’autoportrait de la Galerie nationale », dit-elle d’ailleurs à Lawrence Sabbath, journaliste de Montréal.

Download Download