Homepage Télécharger livre numérique Glossaire English

Pendant qu’ils mangeaient... 1960-1963

Pendant qu’ils mangeaient... 1960-1963

William Kurelek, The Passion of Christ (And, While They Were at Table, He Said, Believe Me, One of You Is to Betray Me) (La Passion du Christ [Pendant qu’ils mangeaient, il dit, En vérité je vous le dis, un de vous 
va me livrer
]
), 1960-1963

Gouache sur papier, 57 x 49,5 cm chacun

Niagara Falls Art Gallery and Museum

Pendant qu’ils mangeaient… capte le moment décisif pendant la Cène, quand Jésus prophétise sa trahison et son destin. Des 160 œuvres de Kurelek illustrant le récit de saint Mathieu quelques jours avant et après la crucifixion et la résurrection de Jésus, celle-ci contient drame et détails historiques à part égale. Ici, Jésus manifeste une attitude de résignation stoïque pendant que son disciple Jean, tenant un gobelet de vin rouge, lève les yeux, incrédule. Dans l’Évangile selon saint Mathieu, la référence textuelle de Kurelek pour cette œuvre, la Cène est aussi un Seder, le repas rituel qui marque la Pâque juive, et Jésus et ses disciples mangent donc leur repas allongés sur le ventre, soutenus de leur coude gauche. Ce tableau est le cinquième du cycle de la Passion du Christ, 1960-1963, qui est le premier des cycles à plusieurs tableaux de Kurelek

 

Art Canada Institute, William Kurelek,
William Kurelek, But Jesus Said to Them... (Mais Jésus leur a dit…), v. 1959-1965, crayon sur papier vélin, 28,2 x 22 cm, Bibliothèque et Archives Canada, Ottawa.
Art Canada Institute, William Kurelek,
William Kurelek, And This Was So Ordained... (Et ceci fut ainsi décrété…), v. 1965, crayon sur papier vélin, 28,2 x 22 cm, Bibliothèque et Archives Canada, Ottawa.

Kurelek conçoit son cycle de la Passion alors qu’il vit en Angleterre, un an avant sa conversion officielle au catholicisme. Ce projet témoigne de son contact avec la peinture de James Tissot (1836-1902) en 1956, notamment ses reproductions de 350 gouaches illustrant la vie de Jésus. Le projet initial de Kurelek est d’illustrer l’entièreté de l’Évangile selon saint Matthieu, verset par verset, et il produit des croquis sommaires illustrant plusieurs passages. Mais il se rend vite compte de l’écrasante ambition de ce projet et décide de se limiter au récit de la Passion. Il commence à puiser ses sources visuelles pour ce cycle quand il visite la Jordanie et Israël durant plusieurs semaines en 1959 et qu’il photographie les paysages, l’architecture et les habitants de ces régions. Il espère que ce matériel donnera de l’authenticié et de la véracité à ses tableaux. Le plus gros du travail en atelier est exécuté à Toronto entre 1960 et 1963.

 

D’entrée de jeu, Kurelek voit ce cycle comme un outil didactique pour répandre le message central des Évangiles. Il conçoit donc les tableaux de façon à ce qu’ils soient intimement liés aux médias de masse contemporains. Afin de rejoindre un public aussi grand que possible, Kurelek s’assure que les dimensions de ses images se conforment à celles des écrans de télévision, avec leur diagonale d’écran de 4.3, à l’époque. Son but est que ces tableaux soient « un jour réalisés en film », un désir qui s’est matérialisé en 1981, après sa mort, puis à nouveau en 2009. Même si Kurelek n’est pas familier avec la réalisation cinématographique, les tableaux du cycle de la Passion sont « conscients de la caméra » et révèlent son discernement intuitif pour la mise en scène. Cette série est effectivement une collection de scénarimages détaillées qui communiquent le récit central avec un effet dramatique.

 

Pendant qu’ils mangeaient… révèle un sens aigu du timing théâtral chez Kurelek, une caractéristique saillante de son imagerie plus tardive. Ce tableau a été exposé avec le reste de la série en 1970, à l’Institut St. Vladimir de Toronto. Olha et Mykola Kolankiwsky ont plus tard acheté la série complète et l’exposent de façon permanente à la Niagara Falls Art Gallery and Museum.

Download Download