En Télécharger le livre Tous les livres d’art Accueil

Sans titre No3 1989

Sans titre no 3

Agnes Martin, Untitled #3 (Sans titre no 3), 1989
Acrylique et graphite sur toile, 182,9 x 182,9 cm
Collection privée

© Agnes Martin / SOCAN (2019)

À la fin des années 1980, la palette monochromatique de Martin s’est enrichie de tons plus foncés. Sans titre no 3, 1989, se compose de trois larges bandes gris foncé qui alternent avec quatre bandes plus minces et plus sombres. L’acrylique de couleur graphite masque les lignes au crayon qui délimitent les bandes.

 

Vue d’installation de l’exposition Agnes Martin: Recent Paintings (Agnes Martin : peintures récentes), Pace Gallery, 142, rue Greene, New York, du 7 décembre 1990 au 12 janvier 1991.

Le recours à ces tons de gris ne constitue pas un changement radical pour Martin. Ses grilles des années 1960 présentent souvent une palette blanc cassé ou gris clair. En 1974, l’artiste inaugure un travail à l’aide de couleurs sourdes, par exemple dans Untitled #3 (Sans titre no 3), 1974, pour ensuite revenir à ses blancs et blanc cassé dans des toiles comme The Islands I-XII (Les îles I-XII), 1979, et White Flower I (Fleur blanche I), 1985. Les peintures grises de la fin des années 1980 sont cependant nettement plus foncées et sombres que toute autre œuvre de sa production. Martin n’a jamais indiqué si elle avait ou non exploré des émotions difficiles à travers son art durant cette période.

 

Sans titre no 3 a fait partie des dix tableaux de l’exposition Agnes Martin: Recent Paintings (Agnes Martin : peintures récentes), qui a ouvert ses portes en décembre 1990 à la Pace Gallery de New York et qui marque l’apogée de la période grise de Martin (1985 à 1992 environ). Le corpus d’œuvres issues de cette période a été mis à l’honneur en 2011 dans une autre exposition de la Pace intitulée Agnes Martin, The ’80s: Grey Paintings (Agnes Martin, les années 1980 : peintures grises). Sans titre no 3 a également été exposé à côté de l’ensemble de sérigraphies On a Clear Day (Par temps clair), 1973, et de sept autres œuvres à l’acrylique et au graphite sur toile dans une exposition solo tenue à la Mackenzie Art Gallery de Regina, en Saskatchewan, en 1995. Vers 1992, Martin a commencé à renoncer aux peintures grises en réintroduisant la couleur dans son travail. Elle a alors signé les compositions les plus chromatiques et énergiques de sa carrière.