Changer le discours au XXIe siècle

Le programme de bourses de recherche Redéfinir l’histoire de l’art canadien de l’IAC a pour objectif de revisiter et de redéfinir le cadre de l’histoire de l’art au Canada par le biais d’études sur des artistes canadien·nes, autochtones et des diasporas, dont les vies et les œuvres sont sous-représentées.

À propos du programme

Le programme de bourses de recherche Redéfinir l’histoire de l’art canadien a été mis sur pied pour contribuer à la refonte essentielle du discours de l’histoire de l’art canadien en encourageant d’importants projets de recherche ouverts à l’ensemble de la culture visuelle au pays et donnant à voir son incroyable diversité. Le programme a été établi en 2001 parce que l’histoire de l’art au pays, telle qu’exposée dans les musées et enseignée dans les écoles et universités, raconte un récit colonialiste reconnaissant trop peu les contributions essentielles des artistes qui sont des femmes, des Autochtones, des personnes noires, de couleur, issues des diasporas, LGBTQ2S+, non binaires, de genre non conforme, sourdes et vivant avec un handicap.

 

Chaque année, l’IAC octroie à cinq personnes une bourse d’un an, d’une somme de 30 000 $, pour étudier une collection d’archives ou de musée, ou encore un corpus d’œuvres lié à un·e artiste négligé·e pour des questions raciales, culturelles ou de genre; les projets doivent normalement porter sur une seule personne, mais il est possible de travailler sur des collaborations d’artistes dans le cadre de collectifs ou de pratiques communautaires. Les domaines de recherches incluent, sans s’y limiter, l’art des Premières Nations, des Métis et des Inuits, l’art canadien africain, l’art canadien asiatique, la pratique des artistes canadiens racisés et l’art canadien lié à la diversité sexuelle et de genre. Les personnes lauréates participeront à un programme de mentorat qui consiste en des rencontres individuelles ainsi que des réunions de groupe pour explorer diverses questions liées à la recherche, à l’écriture, ainsi qu’aux débats et aux enjeux importants qui les occupent. En plus d’avoir un·e mentor·e désigné·e, les personnes lauréates auront l’occasion de tisser des liens avec des leaders œuvrant dans leur domaine de spécialisation. Elles devront également préparer leurs recherches en vue d’une présentation à un congrès national et d’une publication bilingue chapeautée par l’IAC et offerte en ligne.

 

En mai 2022, l’IAC a attribué les cinq premières bourses du programme. Pour en savoir plus sur les boursières et leurs projets, consultez cette page [en anglais seulement].

 

 

Images de bannière : [1] Edward Mitchell Bannister, Newspaper Boy (Livreur de journaux), 1869, huile sur toile, 76,6 x 63,7 cm, collection du Smithsonian American Art Museum, Washington, don de Jack Hafif et Frederick Weingeroff (1983.95.85). [2] P. Mansaram, Image India #53 (Image de l’Inde no 53), 1994, encre sur papier, collection du Musée royal de l’Ontario © ROM. [3] Lady Henrietta Hamilton, Portrait of Demasduit (Mary March) [Portrait de Demasduit (Mary March)], 1819, miniature, aquarelle sur ivoire, collection de Bibliothèque et Archives Canada. [4] Germaine Arnaktauyok, Tattoo Lady (Femme aux tatouages), 1999, gravure à l’eau-forte, 36,8 x 27,9 cm, plusieurs collections.

 

Télécharger Télécharger