Maître de la réinvention, Arnaud Maggs (1926-2012) est un membre phare de la scène du design à Toronto, au milieu du siècle dernier; d’abord, photographe de mode réputé, il se dévoue à sa carrière d’artiste sur le tard et devient célèbre pour ses images représentant des visages et des objets trouvés. « Maggs renouvelle et amplifie l’intérêt à la fois pour l’identité humaine représentée par le biais du portrait photographique et pour l’idée de preuve culturelle recueillie par les traces que laissent les objets quotidiens », déclare Ann Thomas, conservatrice principale de la photographie au Musée des beaux-arts du Canada, tout en relevant que son art ouvre « nos yeux sur la signification des choses ordinaires ».

 

« En tant que designer, photographe commercial et artiste visuel, Arnaud Maggs s’est mérité le respect et l’admiration de ses pairs pour son approche innovante et sa propension à l’expérimentation. Ses extraordinaires pratiques créatives sont interreliées et ces liens sont fascinants. »
Anne Cibola

 

Dans Arnaud Maggs : sa vie et son œuvre, l’auteure Anne Cibola retrace l’étendue de sa production, de ses premières illustrations et photographies à ses portraits en noir et blanc. Tout au long des années 1990, Maggs explore les thèmes de la mémoire et de l’histoire en photographiant des matériaux trouvés, qu’il s’agisse de documents éphémères ou de livres rares, ce qui lui vaut l’attention du New York Times et du Village Voice. Il fait la chronique de personnes et de tout un attirail d’objets divers revêtant une riche signification, à la fois personnelle, historique et universelle.

 

Vers la fin de sa vie, Maggs est célébré par une exposition-bilan organisée par le Musée des beaux-arts du Canada et, en 2012, il remporte le Prix de photographie Banque Scotia. La même année, il achève sa dernière œuvre, After Nadar (Après Nadar), une série d’autoportraits en costume retraçant sa vie et ses intérêts en même temps qu’un exemple éloquent de la capacité de la photographie à représenter le passé, le présent et le futur tout à la fois.

 

Anne Cibola est graphiste et enseignante dans les programmes de photographie et d’illustration au Collège Sheridan. Actuellement candidate au doctorat en histoire de l’art et culture visuelle de l’Université York, elle travaille sur la production artistique et la carrière d’Arnaud Maggs. Titulaire d’une maîtrise en film et photographie, conservation et gestion des collections de l’Université Ryerson, elle détient également une maîtrise en histoire de l’art ainsi qu’un diplôme d’études supérieures en conservation et culture visuelle de l’Université York.

Télécharger Télécharger