Subversive, audacieuse, impudique et impitoyable, l’œuvre de Kent Monkman (né en 1965) laisse sur l’art canadien contemporain une empreinte unique. Depuis le début des années 2000, Monkman – accompagné de son alter ego Miss Chief Eagle Testickle, voyageant dans le temps et changeant de forme et de sexe – redéfinit le paysage culturel canadien. S’inspirant des techniques des maîtres anciens, Monkman s’est d’abord fait connaître en recréant des peintures de paysage monumentales et en les peuplant de représentations autochtones de la résistance.

 

« Kent Monkman est un conteur visuel. Depuis plus de deux décennies, il subvertit les canons établis de l’histoire de l’art en s’appropriant des œuvres qui rapportent les récits de la domination européenne et l’oppression des cultures autochtones d’Amérique du Nord. »
Shirley Madill

 

Kent Monkman : sa vie et son œuvre est le premier ouvrage d’ensemble consacré à cet artiste contemporain, l’un des plus importants et des plus renommés à l’international que le Canada ait connus. L’auteure Shirley Madill décrit en détail la jeunesse de Monkman au Manitoba, où il a grandi au sein de la Première Nation de Fisher River. Il est l’enfant de parents missionnaires ayant vécu dans la communauté crie de Shamattawa, puis à Winnipeg, où les réalités coloniales l’ont profondément marqué. Dès son plus jeune âge, Monkman fait preuve d’une incroyable habileté dans la création artistique. Ses premières œuvres abstraites incorporent des caractères syllabiques tirés du livre d’hymnes cri de ses parents; très vite, il commence à s’intéresser directement à l’expérience et à l’expression autochtone dans l’art et la culture.

 

Décrit par le Globe and Mail comme étant « aussi célèbre qu’un peintre vivant puisse l’être », Monkman crée, selon la CBC, « le type d’art dont le Canada a actuellement besoin ». Un ajout crucial à notre bibliothèque d’art canadien, Kent Monkman : sa vie et son œuvre pose un regard plus approfondi sur l’artiste qui a, littéralement, fait de l’histoire de l’art canadien une conversation contemporaine.

 

Shirley Madill est directrice générale de la Kitchener-Waterloo Art Gallery. Elle a occupé des postes de conservatrice et de directrice au Musée des beaux-arts de Winnipeg, à la Art Gallery of Hamilton, à la Art Gallery of Greater Victoria et au Rodman Hall Art Centre de l’Université Brock à St. Catharines. Madill rencontre Monkman, qu’elle est l’une des premières à soutenir, alors qu’il est encore un étudiant du secondaire à Winnipeg, suivant les cours d’art du samedi matin au musée des beaux-arts de la ville. Après avoir commissarié certaines des premières expositions de l’artiste, elle est l’une des co-commissaires de l’exposition itinérante de 2007, Kent Monkman : the Triumph of Mischief (Kent Monkman : le triomphe de Miss Chief). Madill est en outre l’auteure de Robert Houle : sa vie et son œuvre publié par l’Institut d’art du Canada.

Télécharger Télécharger