« Nous voulions être célèbres, glamour et riches... » Dans son art, General Idea (actif de 1969 à 1994) incarnera et s’appropriera cette maxime, qui se veut une réflexion impertinente sur l’image publique conventionnelle voulant que l’artiste soit un génie solitaire. Composé d’AA Bronson, de Felix Partz et de Jorge Zontal, ce groupe adopte un « point de vue unique », formant une entité unie et sans hiérarchie.

 

« Le groupe a eu une incidence énorme, au Canada et à l’étranger, par son travail et les efforts qu’il a déployés pour donner forme à la scène artistique canadienne. »Sarah E.K. Smith

 

General Idea. Le parcours et l’œuvre raconte l’arrivée du groupe sur la scène torontoise dans les années 1960 et son rôle de pionnier de la contre-culture. Proposant son propre langage visuel, General Idea se forge une mythologie et une rhétorique qui lui permettront d’aborder de façon directe et ludique la question de l’altersexualité, une facette de son travail qui sera longtemps ignorée par la critique. En imitant des formes et des esthétiques connues (pop art, revues à grand tirage, émissions-causeries télévisées), General Idea déjoue les attentes du public et provoque une réflexion critique.

 

Sarah E. K. Smith nous révèle comment les projets de General Idea abordent des questions sociales fondamentales : célébrité, médias, commerce et consommation, sans oublier la crise du SIDA. Le groupe innove en déclinant ses projets sur une multitude de plateformes tant conventionnelles (photo, sculpture, peinture) qu’inhabituelles (mail art, vidéo, performance, installation, multiples). Cet ouvrage aborde également le rôle de General Idea dans la création des centres d’artistes autogérés au Canada et nous montre comment ce groupe hors-normes redéfinira la notion même d’artiste.

 

Sarah E. K. Smith est boursière de recherches postdoctorales en sciences sociales et sciences humaines à l’Université de Harvard, où elle est associée à l’initiative d’études transnationales. Ses recherches portent sur l’art contemporain et, en particulier, l’art socialement et politiquement engagé au Canada. Commissaire d’exposition indépendante, Smith a aussi a occupé le poste de conservatrice en art contemporain à l’Agnes Etherington Art Centre, à Kingston. Parmi ses principaux projets, mentionnons l’exposition I’m Not Myself At All: Deirdre Logue and Allyson Mitchell, 2015.

Our Sponsors Our Sponsors
Download Download