Gershon Iskowitz (1921-1988) était sur le point de commencer ses études à l’Académie des arts près de Varsovie, lorsque les Nazis ont envahi la Pologne. Il a survécu à l’Holocauste en dessinant, comme technique de résilience psychologique, sur des bouts de papier qu’il trouvait après les raids de bombardement. Gershon Iskowitz. Sa vie et son œuvre retrace la vie de cet artiste incomparable, de ses premiers jours en tant qu’étudiant en Pologne, à sa captivité à Auschwitz et à Buchenwald, jusqu’à sa remarquable trajectoire artistique au Canada.

 

En 1949 Iskowitz immigre au Canada où il s’établit rapidement sur la scène artistique de son nouveau pays. Sa première exposition connue a lieu à l’exposition annuelle de la Canadian Society of Graphic Art en 1954, tenue à la Art Gallery of Toronto (maintenant le Musée des beaux-arts de l’Ontario). Au cours des décennies suivantes, Iskowitz expose en solo à de nombreuses occasions, incluant une rétrospective de quarante années de carrière en 1982.

 

« Pour Gershon Iskowitz, l’art et la vie étaient inséparables et il nous faut tenter d’en comprendre les circonstances—le traumatisme de l’Holocauste, suivi de la période d’incertitude de l’après-guerre, puis de l’émigration et de l’adaptation au Canada—pour apprécier à sa juste mesure son extraordinaire travail. Ses premières images figuratives représentent son monde tel qu’il l’observe et tel que dans son souvenir. Par ses œuvres abstraites postérieures, il crée sa propre vision du monde, et se construit comme un ‘nouvel homme’ dans ce monde. »Ihor Holubizky

 

L’auteur Ihor Holubizky explore la carrière de cet artiste remarquable, depuis ses premières œuvres, figuratives et axées sur des thèmes autour de l’Holocauste, jusqu’à son virage vers une production de toiles épiques et remplies de couleurs. Dès 1967 Iskowitz crée des œuvres lumineuses de paysages tirant vers l’abstraction et présentant des nuances vives et vibrantes : images iconiques de l’art canadien qui l’ont propulsé à de hauts niveaux de reconnaissance et qui ont rejoint un public international.

 

Ihor Holubizky est le conservateur principal du McMaster Museum of Art et professeur agrégé adjoint à l’Université McMaster. Il a occupé des postes de commissaire d’exposition à travers le Canada depuis 1979, au Museum of Contemporary Art à Sydney, Australie et, en 2004, il a obtenu une résidence de recherche au Museum of Modern Art, Kamakura & Hayama au Japon. Holubizky a complété un doctorat en histoire de l’art à l’University of Queensland à Brisbane, Australie.

Download Download