Mary Pratt (1935-2018) est sans conteste l’une des artistes les plus célèbres au Canada, reconnue pour sa peinture qui place dans de nouveaux contextes, et rehausse, l’ordinaire et l’invisible tirés de la vie de tous les jours — notamment des pots de gelée, des miches de pain, des cartons d’œufs et du papier d’aluminium — pour en faire des sujets extraordinaires. À grand renfort de détails exquis, Pratt peint son environnement d’une manière complètement inédite, tout en commentant des sujets aussi divers que l’histoire de l’art, la vie domestique et la vie sur la côte est du Canada.

 

Mary Pratt : sa vie et son œuvre retrace l’histoire d’une peintre exceptionnelle, depuis son enfance à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, jusqu’à sa jeunesse à la Mount Allison University, à la fin des années 1950, où elle rencontre son mari, Christopher Pratt, et ses célèbres professeurs Alex Colville et Lawren P. Harris, artiste de guerre et fils du membre fondateur du Groupe des Sept, Lawren Harris. Le travail de Pratt se développe rapidement et son talent de coloriste et de photoréaliste attire l’œil des commissaires et professionnels de musées. De nombreuses expositions ont suivi; Pratt est devenue l’une des artistes les plus respectées au pays, et a été promue Compagnon de l’Ordre du Canada.

 

« Tôt dans sa carrière, Mary Pratt a été étiquetée comme peintre d’intérieur, ‘une poète visuelle de la cuisine’. À une époque où les femmes étaient destinées à tenir maison et élever les enfants, Pratt a trouvé beauté, tragédie et intensité dans la quotidienneté. Elle a transcendé les limites des attentes de la société de son temps et les a transformées en une source de force et en un pouvoir créatif durable. »Ray Cronin

 

L’auteur Ray Cronin explique comment l’art de Pratt incite le spectateur à considérer à la fois la beauté et l’absurdité du quotidien, et comment son rendu de la lumière transforme une scène banale en une scène théâtrale chargée. Mary Pratt : sa vie et son œuvre propose de nouvelles interprétations d’une artiste célébrée pour son usage subversif de représentations innofensives et révèle pourquoi, dans chacune de ses œuvres, comme l’explique Pratt, « il y a quelque chose qui devrait troubler [les gens], quelque chose de bouleversant. C’est pourquoi je les ai peintes », affirme-t-elle.

 

Ray Cronin est un écrivain et un commissaire établi en Nouvelle-Écosse. Ancien directeur général de la Art Gallery of Nova Scotia, il est le commissaire-fondateur du Prix Sobey pour les arts. En plus d’écrire sur les arts visuels pour le Halifax Magazine et de contribuer à plusieurs revues d’art tant canadiennes qu’américaines, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont la publication de l’Institut de l’art canadien Alex Colville : sa vie et son œuvre.

Download Download