Née à Kangia, un des nombreux petits camps longeant la côte de la terre de Baffin-Sud, Oviloo Tunnillie (1949-2014) a défié les conventions en devenant une des artistes inuites les plus respectées de l’Arctique canadien et une des très rares femmes sculptrices sur pierre à atteindre une renommée internationale. La décision de Tunnillie de devenir sculptrice révèle son caractère indépendant et sa conviction artistique. À Cap Dorset, la tradition veut que les hommes soient sculpteurs et que les femmes réalisent des dessins, des imprimés, des textiles. Toutefois, Tunnillie a été formée par son père, le sculpteur renommé Toonoo et dès 1966 elle crée sa première sculpture, Mother and Child (Mère et enfant).

 

« Peu d’artistes ont su transmettre l’abstraction de la pure émotion par le moyen de la pierre dure et froide, comme l’a fait Oviloo Tunnillie. Ses sujets sont définis par leur ressenti et non par leur rôle joué dans la société. En fait, les récepteurs de son œuvre peuvent s’interroger à savoir s’ils sont en présence du travail d’une artiste inuite, puisque les sculptures d’Oviloo franchissent les lignes culturelles. »Darlene Coward Wight

 

Oviloo Tunnillie. Sa vie et son œuvre examine la carrière de cette importante artiste. L’ouvrage expose les débuts de Tunnillie dès 1966, avec ses œuvres réalistes à représentation humaine et animale, poursuit avec sa transition vers des thèmes moins traditionnels dans les années 1980 et se termine avec sa tendance vers l’autobiographique dans les années 1990, œuvres qui expriment le traumatisme qu’elle éprouve alors qu’enfant, elle contracte la tuberculose et est séparée de sa famille pour recevoir des traitements à un hôpital du Manitoba. Renommée pour ses sculptures axées sur les femmes, sur leurs histoires personnelles, exprimées par une variété d’émotions et de langage corporel, ce livre révèle l’histoire d’une artiste parmi les plus exceptionnelles au pays.

 

Le champ de recherche de Dre Darlene Coward Wight et ses réalisations de commissaire d’expositions s’étendent sur plus de trente ans. Elle est conservatrice de l’art inuit à la Winnipeg Art Gallery depuis 1986, et à ce titre, elle a organisé plus de quatre-vingts expositions et publié vingt catalogues d’exposition. Son ouvrage Creation and Transformation: Defining Moments in Inuit Art (2012) a reçu le prix Alexander Kennedy Isbister Award for Non-Fiction de la Manitoba Writers’ Guild.

Download Download