Paterson Ewen (1925-2002) a eu le rare privilège d’être directement impliqué dans deux périodes décisives de l’art canadien : la première, celle des Automatistes au Québec, la seconde sur la scène de l’art de London en Ontario durant les années 1960 et au début des années 1970. La première a conduit Ewen hors de la peinture de paysage et la dernière l’y a ramené. Mais chez Ewen, le travail du paysage est loin d’être traditionnel; il se fait sur de grandes feuilles de contreplaqué faisant se rejoindre les techniques de la gravure et de la sculpture. Il en résulte une surface gravée et peinte qui démontre un travail agressif de la surface du contreplaqué qui exprime bien les défis psychologiques contre lesquels Ewen a lutté toute sa vie. Ses surfaces façonnées rappellent la facture épaisse de Vincent van Gogh, un artiste qu’Ewen admirait et pour qui il avait de l’empathie. Ses peintures s’inspirent aussi des gravures sur bois japonaises, spécifiquement celles du travail de l’artiste du dix-neuvième siècle Katsushika Hokusai, qui inspire Ewen, en partie parce qu’il a su mettre l’improbable en contraste : le monde parfois violent avec la mise en représentation paisible du monumental Mont Fuji. À son tour, l’œuvre d’Ewen s’est avérée être une inspiration pour beaucoup d’artistes canadiens qui ont suivi son exemple en expérimentant et en décrivant leurs visions intérieures, faisant de lui une figure importante de la peinture du paysage rural et culturel du pays.

 

« Incontestablement, Paterson Ewen était un original. Son travail a fait se rapprocher la figuration et l’abstraction, a fusionné peinture et sculpture pour créer une toute nouvelle technique artistique et élargir la définition du paysage canadien, relançant l’intérêt national pour ce type d’art. »John Hatch

 

Paterson Ewen. Sa vie et son œuvre retrace le parcours remarquable d’Ewen et de son travail, ponctué de hauts et de bas, et souligne son importante contribution au développement de l'art canadien, tant comme artiste que comme professeur. Il demeure un des artistes canadiens parmi les plus appréciés et les plus novateurs de son temps.

 

John Hatch est professeur associé d’histoire de l'art et directeur du Department of Visual Arts à la Western University. Son champ de recherche porte sur la théorie et l’art européen et américain du vingtième siècle, avec un intérêt particulier pour les relations entre les sciences physiques et l’art moderne. Peu après le décès de Paterson Ewen en 2002, Dr Hatch a amorcé le processus de faire nommer un astéroïde du nom de l’artiste, Patersonewen 14060.

Download Download