Ce tableau composé de multiples cadres, représentant le naufrage d’un voilier, fait partie d’un corpus d’œuvres de Joyce Wieland (1930-1998) datant de 1963 à 1966, appelé les « tableaux désastres ». Les variations sur ce thème séquentiel illustrent des bateaux et des paquebots qui coulent, de même que quelques écrasements d’avion, comme le saisissant Double Crash, 1966. Dans l’ensemble des tableaux représentant des bateaux, la séquence narrative est simple : un navire apparaît en position horizontale à l’horizon, puis de cadre en cadre il s’incline et s’enfonce, pour finalement être englouti par les vagues dans la dernière scène.

 

Joyce Wieland, Naufrage, 1964

Joyce Wieland, Boat Tragedy (Naufrage), 1964
Huile sur toile, 50 x 122 cm, Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto

Wieland limite l’information visuelle requise pour construire ces scénarios. Dans certains cadres, le bateau se résume à un simple triangle blanc suggérant une voile, et la mer est évoquée par une étendue de peinture bleue marquée de stries. Malgré cette approche épurée, les formes géométriques sont compréhensibles en tant qu’objets et espaces, et il est facile de s’identifier à ces bateaux qui tiennent le premier rôle dans ces séquences presque cinématographiques. 

 

Wieland parvient par ailleurs à manipuler de façon astucieuse la réaction émotionnelle du spectateur. Le petit bateau à la dérive dans Naufrage est certes absurde, mais on peut difficilement rester insensible au drame qui se déroule et à son issue tragique.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de Joyce Wieland : sa vie et son œuvre par Johanne Sloan.

Autres « en vedette »

Download Download