Cette peinture, qui dépeint des bisons que l’on achemine vers un enclos où ils seront abattus, est une des quatorze toiles réalisées par Paul Kane (1810-1871) pour Sir George Simpson, le gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson (CBH), qui autorise et facilite le voyage de Kane dans le territoire contrôlé par la CBH. Simpson a l’intention de montrer ces peintures dans une salle qu’il conçoit comme un « musée de curiosités indiennes » et semble particulièrement intéressé par les images que Kane compose pour lui. Curieusement, le journal que Kane tient durant cette expédition ne fait nulle part mention du fait qu’il aurait assisté à cette chasse, indiquant simplement qu’il a vu l’enclos contenant les restes d’un abattage. Il semble que Kane s’est fié sur des comptes rendus verbaux pour réaliser cette œuvre.

 

Paul Kane, L’enclos à bisons, v.1846-1849

Paul Kane, L’enclos à bisons, v.1846-1849

Huile sur papier cartonné, 21,9 x 35 cm, Musée des beaux-arts de l’Ontario, Toronto

Simpson n’hésite pas à formuler des directives à l’artiste quant à la façon de traiter le sujet, lui indiquant que les bisons devraient être montrés de profil, de manière à « donner une meilleure idée de l’apparence des animaux ». L’enclos à bisons se prête tout autant aux questions liées au mécénat artistique qu’à celle de l’approche de Kane face à un sujet qui l’intéresse profondément.

 

Cette rubrique en vedette est extraite de Paul Kane : sa vie et son œuvre par Arlene Gehmacher.

Autres « en vedette »

Download Download