Sara Angel

Fondatrice, directrice générale et éditrice

Sara Angel, Fondatrice, directrice générale et éditrice

En 2011, quand Sara Angel a débuté son doctorat en histoire de l’art à l’Université de Toronto, elle avait déjà à son actif une carrière de quinze ans dans le domaine de l’édition artistique et du journalisme. Elle a été rédactrice en chef de la publication londonienne Phaidon Press et directrice de la rédaction du réputé Bruce Mau Design. De plus, elle a été commentatrice à l’émission On the Arts de la CBC, rédactrice en chef du magazine Saturday Night, chroniqueuse au National Post, et rédactrice en chef de Chatelaine.

 

Lorsque Sara a commencé à enseigner l’histoire de l’art à l’Université de Toronto, elle a cherché du contenu artistique canadien à utiliser dans ses cours magistraux. Ne trouvant presque aucune source en ligne ou dans les bibliothèques – aucune série complète sur les artistes du Canada n’existait, ni sous forme numérique, ni imprimée – une situation qu’elle a décidé de changer en créant une ressource permettant au public canadien d’avoir accès à un contenu consacré à l’histoire de l’art au pays qui soit inédit, de qualité et vulgarisé par des spécialistes.

 

Grâce aux fonds qu’elle a reçus en tant que récipiendaire de la bourse d’études doctorales Trudeau, la récompense la plus prestigieuse au Canada (accordée aux candidat·es dont les idées innovatrices aident à résoudre des problèmes d’importance critique pour les Canadiens et Canadiennes), elle a fondé l’Institut de l’art canadien (IAC) en 2013, et a officiellement lancé l’organisation un an plus tard.

 

Pourquoi? Parce que l’expression culturelle est un besoin et un droit humain si fondamental que l’Assemblée Générale des Nations Unies l’a consacré dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Pourtant, seulement 30% des Canadiens et Canadiennes en bénéficient ou y sont activement intéressés.

 

La vision de Sara pour l’IAC était simple : rendre l’histoire de l’art canadien accessible au public du XXIe siècle en créant une ressource Web bilingue et étoffée sur la culture visuelle au pays, permettant au public à travers le monde de se familiariser avec l’art canadien indépendamment de sa facilité d’accès à un musée.

 

Sara détient maintenant un doctorat en histoire de l’art et est la fondatrice et directrice de l’Institut de l’art canadien. Elle a été conférencière invitée à l’Université Harvard, à l’Université de Toronto, à l’Université Ryerson, au Royal Ontario Museum, au Musée des beaux-arts de l’Ontario, au Musée des beaux-arts du Canada, et au Musée d’Israël.

 

Aujourd’hui, l’IAC est une ressource incontournable pour toute personne intéressée par l’art visuel canadien. En moins de cinq ans, l’IAC a publié une quarantaine de livres, chacun disponible gratuitement en français et en anglais, et rédigé par les meilleurs spécialistes au pays. L’IAC est reconnu pour avoir relancé la conversation sur l’histoire de l’art canadien dans un contexte contemporain.

Télécharger Télécharger