• obscurcir

    L’obscurcissement est l’action de modifier la couleur ou le ton d’une surface peinte en y appliquant une couleur opaque ou semi-opaque, habituellement au moyen d’un pinceau assez sec, de façon si mince et légère que la couleur de fond transparait partiellement.

  • Odjig, Daphne (Odawa/Potawatomi/Anglaise, la Première Nation Wikwemikong, 1919-2016)

    Membre fondatrice de la Professional Native Indian Artists Inc. et peintre autochtone réputée au Canada. Le travail d’Odjig fusionne les styles traditionnels des Premières Nations avec les esthétiques cubiste et surréaliste. Les formes souples, les couleurs audacieuses et les contours noirs sont caractéristiques de son travail, qui s’intéresse particulièrement aux notions de politique autochtone en art.

  • Ogilvie, Will (Sud-Africain/Canadien, 1901-1989)

    L’illustrateur publicitaire, enseignant et peintre Will Ogilvie est le premier artiste de guerre officiel du Canada. Dans le cadre de ses fonctions, il illustre des scènes de combat alors qu’il est lui-même sous les bombes. Il est membre du Groupe des peintres canadiens (Canadian Group of Painters) et de la Société canadienne de peintres en aquarelle.

  • oiseau-tonnerre

    Considéré comme un des esprits (manitous) les plus nobles dans la culture ojibwée et utilisé comme symbole de la culture elle-même, cet oiseau surnaturel, qui produirait le tonnerre et les éclairs, veille à la santé et au bien-être sur la Terre.

  • Olsson, Julius (Britannique, 1864-1942)

    Peintre membre du mouvement impressionniste britannique et professeur à la Cornish School of Landscape and Sea Painting à St Ives dans le comté de Cornouailles. À la fin du dix-neuvième siècle, ce mouvement fait connaître le pittoresque village de pêche et son littoral qui, dans les années 1930, devient une colonie d’artistes célèbres prisée des avant-gardistes comme Ben Nicholson et Barbara Hepworth.

  • Ondaatje, Kim (Canadienne, née en 1928)

    Peintre, photographe, cinéaste et professeure dont les œuvres font partie du Musée des beaux-arts de Montréal et du Musée des beaux-arts du Canada, Ondaatje est une importante défenseure des droits des artistes professionnels par son association au projet de Jack Chambers, CAR (plus tard CARFAC).

  • Onley, Toni (Britannique/Canadien, 1928-2004)

    Artiste de l’Ouest du Canada, spécialisé dans les paysages à l’aquarelle et dans l’abstraction, Onley a publié en outre un ouvrage intitulé Onley’s Arctic, qui rend compte d’un voyage dans l’Arctique en 1974. Ses œuvres sont exposées au Tate ainsi qu’au Victoria and Albert Museum de Londres, au Museum of Modern Art de New York, au Musée des beaux-arts du Canada et à la Vancouver Art Gallery.

  • Ontario College of Art (aujourd’hui l’Université de l’ÉADO)

    Nom donné en 1912 à l’établissement qui s’appelait jusque-là l’Ontario School of Art (fondé en 1876), avant de devenir l’Ontario College of Art and Design en 1996. En 2010, il adopte le nom Université de l’École d’art et de design de l’Ontario (Université de l’ÉADO) afin de refléter son nouveau statut. Il s’agit de la plus ancienne et de la plus importante école d’art au Canada.

  • Ontario Society of Artists (OSA)

    La plus ancienne association d’artistes professionnels existante au Canada, fondée en 1872 par sept artistes de diverses disciplines. Elle présente sa première exposition annuelle en 1873. L’OSA joue un rôle important dans la création du Ontario College of Art and Design et du Musée des beaux-arts de l’Ontario.

  • Oonark, Jessie (Qamani’tuaq, 1906-1985)

    Figure incontournable de l’art canadien du vingtième siècle, Jessie Oonark grandit dans les campements inuits semi-nomades situés près de la rivière Back, pour ensuite s’établir à Baker Lake, dans le Nunavut actuel. Ses œuvres sur tissu et ses dessins aux motifs audacieux, qui représentent les mondes naturel et spirituel, figurent dans de nombreuses collections d’envergure au Canada, de même qu’au Heard Museum de Phoenix.

  • op art

    Un style d’art abstrait développé dans les années 1950 et 1960, principalement par Victor Vasarely et l’artiste britannique Bridget Riley. Son but est de produire une expérience visuelle intense par le recours à des contrastes de couleur prononcés et des formes aux contours nettement découpés.

  • Orozco, José Clemente (Mexicain, 1883-1949)

    Peintre, dessinateur et graveur, Orozco est une des figures clés du mouvement muraliste mexicain. Œuvrant principalement dans la ville de Mexico, il vit et travaille néanmoins aux États-Unis de 1927 à 1934, où il réalise plusieurs commandes d’envergure. S’intéressant davantage à la condition humaine qu’aux enjeux politiques en tant que tels, il pratique un style nettement expressionniste, qui exerce une profonde influence sur les muralistes dans son sillage.

  • orphisme

    Le poète et critique Guillaume Apollinaire conçoit le terme « orphisme » vers 1912, en référence aux tableaux abstraits de Robert Delaunay. Cette forme d’art moderne s’aligne sur la première période cubiste, mais s’en distingue par l’harmonie des couleurs. Le terme est une allusion à Orphée, poète et musicien de la Grèce antique, et fait référence à la dimension musicale associée à l’orphisme.

  • Ostiguy, Jean-René (Canadien, 1925-2016)

    Historien de l’art et conservateur de l’art canadien à la Galerie nationale du Canada (aujourd’hui le Musée des beaux-arts du Canada), à Ottawa, de 1965 à 1986. Spécialiste de l’art moderne canadien, et plus particulièrement de l’art québécois, il est notamment l’auteur de monographies sur Adrien Hébert et Ozias Leduc, ainsi que d’un ouvrage sur l’art moderne au Québec.

  • Ouspensky, P. D. (Russe, 1878-1947)

    Mathématicien et philosophe, Oupensky est également une personnalité marquante des cercles littéraires londoniens et de l’avant-garde russe dans les années 1920 et 1930. Aujourd’hui, il est surtout associé au mystique Georges Gurdjieff, dont il contribue à diffuser les idées par des publications et des conférences après leur rencontre en 1915. Ses livres exercent une très grande influence sur les artistes en raison de leur conception de la métaphysique.

  • Ozenfant, Amédée (Français, 1886-1966)

    Figure importante et active du modernisme français, surtout associée au mouvement puriste. Parallèlement à son travail de peintre, Ozenfant fonde des revues, des écoles et des ateliers d’art, notamment avec Le Corbusier et Fernand Léger. Il participe à de nombreuses expositions tout au long de sa vie, dont le légendaire Salon des indépendants à Paris, en 1911.

  • O’Keeffe, Georgia (Américaine, 1887-1986)

    Figure dominante du modernisme américain, O’Keeffe est encouragée dans sa jeunesse par le photographe Alfred Stieglitz, qu’elle épouse en 1924. La nature — paysages, fleurs et os — lui inspire des tableaux expressifs, à la limite de l’abstraction. À la mort de Stieglitz, elle s’installe en permanence dans le nord du Nouveau-Mexique.

  • Orpen, William (Britanique/Irlandais, 1878-1931)

    Portraitiste reconnu comme un enfant prodige et un artiste de guerre britannique officiel durant la Première Guerre mondiale. À onze ans, Orpen étudie à la Dublin’s School of Art et à dix-sept ans, il entre à la Slade School of Art de Londres, où il reçoit sa formation de Henry Tonks et attire l’attention de John Singer Sargent. Orpen a représenté beaucoup de personnalités militaires et de politiciens de son époque.

Download Download