• Hagan, Frederick (Canadien, 1918-2003)

    Peintre, aquarelliste, lithographe et éducateur, Hagan a enseigné à l’Ontario College of Art pendant près de quarante ans. Il est continuellement intéressé par son environnement immédiat; son travail peut être décrit avec justesse comme autobiographique. Les images de son quotidien, dans sa petite ville de Newmarket, ouvrent une fenêtre captivante sur la société ontarienne des années 1940.

  • Hahn, Emanuel (Allemand/Canadien, 1881-1957)

    Sculpteur et décorateur, concepteur du monument Ned Hanlan, une œuvre qui lui est commandée en 1926 et qui est d’abord érigée sur le terrain de l’Exposition nationale canadienne avant d’être installée dans les îles de Toronto où elle se trouve toujours. Emanuel Hahn dirige le département de sculpture de l’Ontario College of Art (aujourd’hui l’Université de l’ÉADO). Il est le mari d’Elizabeth Wyn Wood, également sculptrice.

  • Hambidge, Jay (Américain, 1867-1924)

    Canadien d’origine, artiste, mathématicien et étudiant de l’art classique. Il étudie à l’Art Students League of New York et auprès de William Merritt Chase. Il est mieux connu pour avoir élaboré et fait connaître les principes de la « symétrie dynamique », une théorie du dessin selon laquelle la mathématique et ses formules servent de fondement à l’architecture classique et à diverses structures naturelles. La symétrie dynamique exerce une profonde influence sur les peintres abstraits et figuratifs durant les années 1920 et 1930.

  • Hamel, Eugène (Canadien, 1845-1932)

    À la fois peintre et dessinateur, Hamel étudie pendant cinq ans auprès de son oncle, l’éminent portraitiste québécois Théophile Hamel, et poursuit sa formation à Anvers, Bruxelles et en Italie. Il revient au Canada peu après le décès de son oncle, et il prend sa place au rang des principaux portraitistes de politiciens québécois.

  • Hamel, Théophile (Canadien, 1817-1870)

    Issu d’un milieu modeste, Hamel compte parmi les peintres canadiens les plus importants du milieu du dix-neuvième siècle. À l’âge de seize ans, il est l’apprenti d’Antoine Plamondon, un maître québécois qui peint dans le style européen. Plus tard, il séjourne en Italie, en France et en Angleterre pendant trois ans. Il est nommé portraitiste officiel du Canada-Uni en 1853.

  • Hanson, Ann Meekitjuk (Qakutut/Iqaluit, née en 1946)

    Née dans une société traditionnelle inuite, Hanson ne parle que l’inuktitut jusqu’à l’âge de onze ans. Travaillant comme comédienne, auteure, journaliste, narratrice, réalisatrice et personnalité médiatique, elle multiplie les projets à la CBC, à l’Office national du film et à la Inuit Broadcasting Corporation. Elle siège à titre de commissaire du Nunavut de 2005 à 2010.

  • happening

    Précurseur de la performance, de l’art filmique et de l’art vidéo, le happening apparaît au début des années 1960. D’abord associé à George Maciunas et au groupe international Fluxus, il consiste en performances éphémères tout à fait à l’opposé de la vision traditionnelle de l’art, qui renversent les frontières entre l’art et la vie et battent en brèche la notion académique traditionnelle de l’autorité de l’artiste. Souvent, le happening est le fruit d’une collaboration et appelle la participation du public.

  • hard edge

    Terme technique inventé en 1958 par le critique d’art Jules Langsner qui réfère aux tableaux composés de zones de couleur nettement définies. Il est généralement associé à l’abstraction géométrique et au travail d’artistes tels que Kenneth Noland et Ellsworth Kelly.

  • Harris, Lawren (Canadien, 1885-1970)

    Un des fondateurs du Groupe des Sept en 1920 à Toronto et généralement considéré comme son chef officieux. À la différence des autres membres du groupe, son style paysagiste évolue au fil des ans vers l'abstraction pure. Le Groupe des Sept se dissout en 1931 et Harris devient le premier président du Groupe des peintres canadiens lors de sa création deux ans plus tard.

  • Hartung, Hans (Allemand/Français, 1904-1989)

    Artiste abstrait qui quitte l’Allemagne pour s’installer à Paris, Hartung est habité, au début de sa carrière, par la notion d’harmonie parfaite, comme en témoignent ses combinaisons de couleur, de mouvement et de proportion. Ses tableaux des années 1940 sont considérés comme précurseurs de la peinture gestuelle (action painting).

  • Hassan, Jamelie (Canadienne, née en 1948)

    Artiste et militante dont le travail aborde les thèmes de la justice sociale, des échanges interculturels et de la politique mondiale. Sa pratique multidisciplinaire est en partie influencée par sa vie : Hassan grandit avec ses dix frères et sœurs dans une famille d’immigrants libanais à London en Ontario puis étudie à Rome, Beyrouth, Windsor et Bagdad. Elle remporte en 2001 le Prix de la Gouverneure générale en arts visuels et en arts médiatiques. Ses œuvres font partie de collections publiques un peu partout au Canada et elle expose à l’échelle internationale.

  • Haworth, Bobs (Zema Barbara) Cogill (Sud-Africaine/Canadienne, 1900-1988)

    Peintre, illustratrice, muraliste et potière, Bobs Haworth est une artiste expressionniste, qui privilégie le paysage et les compositions abstraites. Elle est membre de l’Académie royale des arts du Canada, de la Société canadienne de peintres en aquarelle (Canadian Society of Painters in Water Colour), dont elle assure pendant un temps la présidence, du Groupe des peintres canadiens (Canadian Group of Painters) et de l’Ontario Society of Artists. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, elle rend compte des activités des Forces armées canadiennes en Colombie-Britannique dans des œuvres saluées par la critique.

  • Hay, Deborah (Américaine, née en 1941)

    Danseuse et chorégraphe aux visées hautement conceptuelles et expérimentales qui travaille fréquemment avec des danseurs sans formation, bien qu’elle ait étudié elle-même avec des sommités comme Merce Cunningham et Mia Slavenska. Debora Hay est l’auteure de quatre livres sur sa pratique artistique et son expérience de la danse dont le plus récent, paru en 2015, s’intitule Using the Sky: A Dance.

  • Heartfield, John (Allemand, 1891-1968)

    Né Helmut Franz Josef Herzfeld, John Heartfield est un pionnier du dadaïsme qui intègre activement un militantisme politique pacifique de gauche à sa pratique artistique. Concepteur graphique et typographe, il est également éditeur pour le parti communiste allemand. Avec George Grosz, Raoul Hausmann et Hannah Hoch, il développe la technique du photomontage, combinant des images publiées dans les médias pour illustrer ses opinions politiques.

  • Hébert, Adrien (Canadien, 1890-1967)

    Fils du sculpteur Louis-Philippe Hébert, Adrien Hébert et son frère Henri (1884-1950) comptent parmi l’élite libérale pour qui l’avenir de la société canadienne-française exige l’ouverture au progrès. À une époque marquée par le retour aux valeurs traditionnelles du terroir au Québec, le peintre Hébert s’inspire de la vie urbaine et portuaire de Montréal. Résolument moderne dans le choix de ses sujets, Hébert reste tempéré dans le traitement des formes et des couleurs.

  • Henderson, Alexander (Canadien, 1831-1913)

    Photographe de paysages et de portraits, dont les images de nature et de forêt sont recherchées à son époque. Personnage important des débuts de l’histoire de la photographie canadienne, Henderson est nommé chef du nouveau Service de la photographie du Canadien Pacifique Limitée en 1892.

  • Henri, Robert (Américain, 1865-1929)

    Peintre, auteur et professeur connu surtout pour son influence sur l’essor de l’art américain du vingtième siècle. Chef de file de l’école Ashcan, Henri prône comme sujet artistique la vie urbaine de tous les jours. Il enseigne à New York durant plus de vingt-cinq ans.

  • Herbin, Auguste (Français, 1882-1960)

    Après ses premières incursions dans l’impressionnisme et le postimpressionnisme, Herbin consacre le reste de sa carrière à l’abstraction. Sa passion pour la théorie de la couleur culmine en 1949 par l’ouvrage, L’art non-figuratif non-objectif, dans lequel il énonce les liens entre les couleurs, les formes, les notes musicales et les lettres de l’alphabet.

  • Hess, Esther (Suissesse, née en 1919)

    Sculpteure et artiste de l’installation formée à Zurich et à Berlin qui privilégie une approche abstraite, essentiellement minimaliste. Hess crée également des tapisseries et des peintures et intègre dans ses œuvres une grande variété de matériaux, dont le plexiglas, le plomb, le cristal, le bois, le granit, le soufre et le fer.

  • Hewton, Randolph (Canadien, 1888-1960)

    Membre fondateur du Groupe de Beaver Hall et du Groupe des peintres canadiens (Canadian Group of Painters), Randolph Hewton peint des paysages, des portraits et des œuvres avec figures humaines. Ses principales sources d’inspiration sont l’impressionnisme français et l’œuvre du peintre canadien A. Y. Jackson.

  • Hill, David Octavius (Écossais, 1802-1870)

    Peintre éminent d’Édimbourg et l’un des deux membres de l’équipe de photographes, Hill et Adamson, dont il est surtout le directeur artistique. Connus pour être les premiers à lancer le portrait photographique artistique et à maîtriser le procédé du calotype, Hill et Adamson comptent parmi les plus importants photographes du dix-neuvième siècle.

  • Hill, Greg (Kayen’kahaka [Mohawk], Six-Nations de la rivière Grand, né en 1967)

    Artiste et conservateur mohawk spécialisé en arts autochtones. Membre des Six Nations de Grand River, Greg Hill est conservateur de l’art indigène au Musée des beaux-arts du Canada depuis 2007, après avoir été le conservateur adjoint de l’art contemporain. Ses installations font partie de grandes collections d’envergure nationale un peu partout au pays.

  • Hirschfeld, Al (Américain, 1903-2003)

    Célèbre pour son style calligraphique linéaire, Al Hirschfeld aura une longue et prolifique carrière de caricaturiste, axée sur les portraits de célébrités. Ses œuvres sont largement diffusées et paraissent dans le New York Times, Rolling Stone, Playboy et TV Guide.

  • Hirst, Damien (Britannique, né en 1965)

    Sans doute l’artiste contemporain vivant le plus célèbre, dont le talent pour l’autopublicité est souvent considéré comme le principal facteur de son succès. Son œuvre la plus connue est probablement The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living (L’impossibilité physique de la mort dans l’esprit d’un être vivant), 1991 : un requin mort flottant dans une vitrine remplie de formaldéhyde.

  • histoire postcoloniale de l’art

    École d’histoire de l’art qui tient compte des conséquences sociales, politiques et culturelles du colonialisme ou de l’impérialisme, tant sur les colonisateurs que sur les colonisés. L’histoire postcoloniale de l’art explore les questions liées à l’identité nationale, à l’ethnicité, au pouvoir et à l’authenticité dans l’œuvre d’artistes évoluant dans des contextes transculturels.

  • Hodgkins, Frances (Néo-Zélandaise/Britannique, 1869-1947)

    Aquarelliste et professeure d’art qui, à partir de 1901 étudie et peint en Grande-Bretagne, en Afrique du Nord et en Europe, passant plus de dix ans à Paris. Hodgkins s’installe en Grande-Bretagne, où elle est associée à la Seven and Five Society, un groupe de peintres et de sculpteurs modernistes dont le travail, comme le sien, s’éloigne des styles traditionnels au profit de l’abstraction.

  • Hodgson, Tom (Canadien, 1924-2006)

    Peintre expressionniste abstrait, directeur artistique dans le domaine publicitaire, professeur d’art respecté et athlète d’élite, Hodgson grandit sur Centre Island, dans le port de Toronto. Membre du collectif Painters Eleven, il reçoit sa formation auprès d’Arthur Lismer au Ontario College of Art (aujourd’hui l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario) et réalise des peintures gestuelles aux dimensions souvent immenses.

  • Hofmann, Hans (Allemand/Américain, 1880-1966)

    Figure majeure de l’expressionnisme abstrait et professeur renommé, Hofmann commence sa carrière à Paris, où il s’installe pour ses études en 1904. En 1915, il fonde une école d’art à Munich, qui attire des élèves étrangers, dont l’Américaine Louise Nevelson. Il y enseigne jusqu’au début des années 1930, moment où il immigre aux États-Unis. La plupart de ses premières œuvres ont disparu.

  • Hokusai, Katsushika (Japonais, 1760-1849)

    Un des artistes les plus prolifiques et influents du Japon de l’époque d’Edo, Hokusai crée environ 30 000 dessins et illustre 500 livres en sept décennies de production artistique. Inspirée des traditions chinoises, japonaises et occidentales, son œuvre comprend des peintures, des gravures et des dessins aux multiples sujets, allant des paysages à l’érotisme.

  • Holbein, Hans (Allemand, 1497-1543)

    Peintre, graveur et orfèvre, considéré comme l’un des maîtres de la Renaissance nordique. Holbein est notamment reconnu pour ses portraits. Artiste de cour en Angleterre entre 1526 et 1528, puis entre 1532 et 1543, il a peint les membres de la noblesse Tudor. Son seul portrait d’Henri VIII parvenu jusqu’à nous est parmi les pièces les mieux connues de son œuvre. Il est mort de la peste à Londres.

  • Holgate, Edwin (Canadien, 1892-1977)

    Peintre, dessinateur et enseignant, renommé pour ses portraits et ses gravures sur bois représentant des figures dans des paysages. Ayant cofondé le Beaver Hall Group, Holgate se joint également au Groupe des Sept, en plus de figurer parmi les membres fondateurs du Groupe des peintres canadiens.

  • Hopper, Edward (Américain, 1882-1967)

    Bien qu’ayant débuté sa carrière comme dessinateur publicitaire, Hopper est principalement connu pour ses peintures réalistes dépeignant des scènes américaines. Qu’ils soient représentés à l’intérieur ou à l’extérieur, l’immobilité des personnages de ses tableaux communique un sentiment tangible de solitude, voire d’isolement. Parmi ses œuvres les plus iconiques, mentionnons Nighthawks (Oiseaux de nuit), 1942, et Early Sunday Morning (Tôt un dimanche matin), 1930.

  • Housser, Frederick (Canadien, 1889-1936)

    Auteur, éditeur financier du Toronto Daily Star et critique d’art qui a écrit le premier livre sur le Groupe des Sept en 1926. A Canadian Art Movement: The Story of the Group of Seven exerce une grande influence et suscite une vive polémique lors de sa publication. Bon ami des artistes du groupe et collègue théosophe, il est, avec sa première épouse, Bess (une artiste qui épouse plus tard Lawren Harris), un des premiers collectionneurs privés des œuvres du groupe. Il meurt peu après son second mariage à Yvonne McKague Housser.

  • Houston, Alma (Canadienne, 1926-1997)

    Figure importante de la scène artistique canadienne en vertu du rôle qu’elle joue pour attirer l’attention internationale sur l’art inuit. De 1951 à 1962, elle vit et travaille dans l’Arctique avec son mari, James Houston, lequel introduit la pratique de la gravure chez les Inuits. En 1981, avec son fils John, lui-même né sur l’île de Baffin, elle fonde la Houston North Gallery à Lunenburg, Nouvelle-Écosse, afin de continuer de promouvoir l’art et la culture inuits.

  • Houston, James (Canadien, 1921-2005)

    Artiste, écrivain, cinéaste et administrateur civil qui, avec son épouse Alma Houston, contribue à populariser l’art inuit. Après avoir étudié les beaux-arts à Toronto et à Paris, Houston passe quatorze ans dans l’Arctique canadien. En 1949, alors qu’il travaille à la Guilde de l’artisanat canadien (Canadian Handicrafts Guild), il organise la première exposition d’art inuit à être présentée dans le sud du pays, en l’occurrence à Montréal.

  • Hudson, Wil (Canadien, 1929-2014)

    Né au Wisconsin, Wil Hudson s’établit en Colombie-Britannique, où il est reconnu pour la qualité de son travail typographique. Il est un des artistes à avoir introduit les techniques de gravure à l’atelier de gravure de Cape Dorset au début des années 1970.

  • Hultberg, John (Américain, 1922-2005)

    Artiste d’instruction internationale et de grande influence. Hultberg effectue des études au Mexique et aux États-Unis, enseigne à la Brooklyn Museum Art School et à la Honolulu Academy of Arts (aujourd’hui le Honolulu Museum of Art), et vit à Paris de 1954 à 1959. Bien que ses tableaux soient souvent surréalistes sur le plan formel, Hultberg travaille dans une trop grande diversité de styles pour être associé à ce mouvement.

  • Huret, Grégoire (Français, 1606-1670)

    Illustrateur et graveur de sujets religieux, de portraits, de frontispices et autres ornements. Huret entre à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1663. Il est l’auteur d’un texte en deux parties sur des questions de perspective et d’optique.

  • Houle, Robert (Saulteaux Premières Nations, né en 1947)

    Peintre, commissaire d’exposition, professeur et auteur, connu pour avoir joué un rôle important dans la visibilité de l’art contemporain des Premières Nations au Canada. Son expérience à l’Internat Sandy Bay Residential School influe sur ses peintures colour-field, qui, dans un langage conceptuel, opposent la spiritualité Saulteaux-Ojibwa et le christianisme. Houle a été le premier conservateur de l’art des Premiers peuples au Musée canadien de la civilisation (aujourd’hui le Musée canadien de l’histoire) (1977-1980) et a co-organisé de nombreuses expositions d’envergure d’artistes des Premières Nations. Il reçoit en 2015 le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques (Voir Robert Houle. Sa vie et son œuvre par Shirley Madill.)

  • Heward, Prudence (Canadienne, 1896-1947)

    Peintre moderne reconnue pour ses descriptions nuancées de sujets féminins repoussant les frontières de classes, de genres, de races, Heward est affiliée au Groupe de Beaver Hall, au Groupe des peintres canadiens (Canadian Group of Painters) et à la Société d’art contemporain. Elle étudie l’art à Londres et à Paris et, plus tard, elle voyage en Italie avec l’artiste Isabel McLaughlin, sa collègue et amie de toujours. Heward est davantage reconnue après les années 1970, quand les historiens et historiennes de l’art féministes accordent une attention érudite aux femmes artistes canadiennes. (Voir Prudence Heward. Sa vie et son œuvre par Julia Skelly.)

  • Hart, Sarah (Canadienne, 1880-1981)

    Née à Saint John, Hart déménage à New York en 1902 et y étudie le dessin, le modelage d’argile et la sculpture sur bois à la Cooper Union, pendant quatre ans. Elle revient au Nouveau-Brunswick et en 1907, elle commence à enseigner la sculpture et la peinture, d’abord à Sackville et plus tard dans diverses communautés rurales des Maritimes.

  • Heidegger, Martin (Allemand, 1889-1976)

    Philosophe allemand particulièrement intéressé par l’ontologie (l’étude de l’être), dont les idées ont influencé des personnalités importantes provenant d’un large éventail de disciplines académiques, dont l’histoire de l'art, la psychologie, la théorie politique et la théologie. Son oeuvre la plus importante, Être et temps, est publiée en 1927. Son appartenance au parti nazi de 1933 jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale mène les spécialistes à investiguer les passages à tendance fasciste dans ses écrits.

  • Hassam, Childe (Américain, 1859-1935)

    Peintre, aquarelliste et illustrateur, considéré comme une figure importante de l’impressionnisme américain. Hassam représente tant les paysages urbains en plein développement que les calmes scènes rurales de son pays en voie de modernisation, révélant l’influence de William Morris Hunt et de la tradition de la peinture en plein air. Sa célèbre série des drapeaux (Flag series) représente le drapeau américain déployé le long des rues des villes, comme la Cinquième Avenue à New York, pendant la Première Guerre mondiale.

  • Hayes, Edith (Britannique, 1860-1948)

    Peintre et graveure sur bois, née à Portsmouth, en Angleterre. Hayes étudie à la Royal Academy of Arts et elle voyage, peint et expose partout en Europe, entre autres à Paris en 1889 et en Italie en 1892. Hayes est membre fondatrice du St. Ives Arts Club, Cornouailles, Angleterre.

  • Hemsworth, Irene Heywood (Canadienne, 1912-1989)

    Peintre canadienne née dans la petite communauté de Waskada, au Manitoba. Hemsworth étudie à la Winnipeg School of Art de 1931 à 1934, puis la sculpture au Collège des arts de l’Ontario. En 1945, elle déménage à Montréal, où elle enseigne et écrit des critiques d'art.

Download Download