Apprenez à connaître le Canada à travers ses chefs-d’œuvre. Nous mettons en lumière non seulement les œuvres les plus appréciées au pays, mais aussi d’incroyables joyaux moins connus qui méritent d’être étudiés de plus près. Profitez de ces brèves et pétillantes descriptions d’œuvres menées par des historien(ne)s de l’art, des conservateur(trice)s et des spécialistes de la culture visuelle provenant de partout au pays.

  • Un monochrome multidimensionnel

    Des couches de couleurs vibrantes animent l’Hommage à Paterson, 2003, de Françoise Sullivan

    Par Annie Gérin
  • Une rencontre capitale

    Nature et machine s’affrontent dans la composition dramatique d’Alex Colville, Cheval et train, 1954

    Par Ray Cronin
  • Travail à domicile

    Les espaces domestique et de travail se chevauchent dans Studio à Paris, 1896, de Mary Hiester Reid

    Par Andrea Terry
  • Un style spontané

    Abstraction verte, 1941, est la première peinture entièrement non préconçue de Paul-Émile Borduas

    Par François-Marc Gagnon
  • Les eaux de l’autre monde

    Avec Ruisseau au clair de lune, 1933, Homer Watson conçoit un paysage mystique

    Par Brian Foss
  • En marche

    Infanterie, près de Nimègue, Hollande, 1946, de Alex Colville, ouvre la voie à son œuvre ultérieure

    Par Ray Cronin
  • Entrée refusée

    Françoise Sullivan, Cabine téléphonique bloquée, 1978-1979

    Par Annie Gérin
  • Perdu en mer

    Joyce Wieland joue avec le drame et le désastre dans Naufrage, 1964

    Par Johanne Sloan
  • Apocalypse en Ontario

    La satire, la religion et le désastre nucléaire sont fusionnés dans Voici la Némesis, 1965, de William Kurelek

    Par Andrew Kear
  • Plonger dans la controverse

    Dans Femme au bord de la mer, 1930, Prudence Heward refuse l’idéalisation de son sujet féminin

    Par Julia Skelly
  • Embrasser l’immensité

    Paterson Ewen explore un nouveau moyen d’expression dans Éclipse solaire, 1971

    Par John G. Hatch
  • Par taille et par habitat

    Les oiseaux, s.d., de Louis Nicolas reflètent le monde naturel

    Par François-Marc Gagnon
  • Sauver les blanchons

    Dans Fin de siècle, 1990, le trio de General Idea se représente en jeunes phoques pour commenter la crise du sida

    Par Sarah E. K. Smith
  • Vent et pluie

    Paterson Ewen représente la force symbolique de l’eau dans Littoral avec précipitations, 1975

    Par John G. Hatch
  • Ses signes du temps

    Greg Curnoe crie au scandale dans Le vrai Nord fort et libre, nos1-5, 1968

    Par Judith Rodger
  • Créatures Hybrides

    Shuvinai Ashoona imagine une scène fantastique dans La chasse aux monstres, 2015

    Par Nancy G. Campbell
  • Pouvoir tourmenté

    Norval Morrisseau évoque ses croyances traditionnelles et sa lute personnelle dans Esprit aquatique, 1972

    Par Carmen Robertson
  • Nouvelle beauté dynamique

    Le modernisme ambitieux de Kathleen Munn exalte La Danse, v.1923

    Par Georgiana Uhlyarik
  • Faste hivernal

    William Notman donne vie à une foule dans Carnaval de patinage, patinoire Victoria, Montréal, 1870

    Par Sarah Parsons
  • Sur un pied d’égalité

    Molly Lamb Bobak dépeint sa consœur soldat dans Soldat Roy, Service féminin de l’Armée canadienne, 1946

    Par Michelle Gewurtz
  • Une fenêtre sur le passé

    L’œuvre Souvenirs d’enfance, 1968, de William Kurelek ouvre au souvenir et à sa construction

    Par Andrew Kear
  • Dedans et dehors

    Lionel LeMoine FitzGerald trouve l’harmonie dans D’une fenêtre d’en haut, l’hiver, v.1950-1951

    Par Michael Parke-Taylor
  • Classiquement moderne

    Prudence Heward transmet l’esprit d’une époque dans Femme sur une colline, 1928

    Par Julia Skelly
  • Harmonie mystique

    Dans Septuor des aurores boréales no 3, 1985, la palette de couleurs de Gershon Iskowitz, jusqu’alors dramatique, change de manière saisissante

    Par Ihor Holubizky
  • Une lutte animée

    Oviloo Tunnillie donne vie à la pierre dans Combat de chiens, v.1975

    Par Darlene Coward Wight
  • La muse de l’artiste

    Erato (Muse dans la forêt), v.1906, d’Ozias Leduc

    Par Laurier Lacroix
  • Une nouvelle voie en peinture

    Jock Macdonald en quête de l’infini dans Automne (Modalité 16), 1937

    Par Joyce Zemans
  • Ticker-tape and Tragedy

    Nuits déjantées et profondeurs cosmiques sont suggérées dans Festival, 1965, de Harold Town

    Par Gerta Moray
  • La grande évasion canadienne

    Vie de rat et diète en Amérique du Nord, 1968, présente les prises de Joyce Wieland sur la guerre du Vietnam

    Par Johanne Sloan
  • L’âge du Bonheur parfait

    Dans 1910 Remembered, 1962, Jean Paul Lemieux revisite son enfance

    Par Michèle Grandbois
  • Une force de la nature

    Paul Kane dépeint les étendues sauvages romantiques dans Les chutes Cackabakah, v.1849-1856

    Par Arlene Gehmacher
  • Au-delà des horizons

    Shuvinai Ashoona collabore avec John Noestheden pour créer Terre et ciel, 2008

    Par Nancy G. Campbell
  • Paysage spirituel

    Le réel et l’abstrait se rencontrent dans Le Saint-Laurent, 1931, de Bertram Brooker

    Par James King
  • Pouvoir, mythe et politique

    Zacharie Vincent évoque l’histoire des origines de la chefferie wendate dans Tête d’orignal, d’après nature, v.1855

    Par Louise Vigneault
  • Un peintre de Doon

    Avec L’approche de l’orage dans les Adirondacks, 1879, Homer Watson s’initie au paysage américain

    Par Brian Foss
  • Teintes improbables

    L’harmonie établie par Yves Gaucher dans Deux bleus, deux gris, 1976

    Par Roald Nasgaard
  • Instants suspendus

    Jack Chambers arrête le temps dans son oeuvre inachevée Déjeuner, 1969

    Par Mark A. Cheetham
  • Formes en vol

    Le Paysage d’automne no 2, 1967, de Gershon Iskowitz’s se transforme en ciel abstrait

    Par Ihor Holubizky
  • Repeindre l’histoire

    Kanata, 1992, de Robert Houle : Nishnaabe waabdaan (« notre peuple en sera témoin »)

    Par Shirley Madill
  • Sculpter en peinture

    Le modernisme russe du Champ de blé, 1936, de Paraskeva Clark

    Par Christine Boyanoski
  • Une composition harmonieuse

    L’enfant au pain, 1892-1899, d’Ozias Leduc évoque tout à la fois le son et le temps

    Par Laurier Lacroix
  • Un Canada arcadien

    Dans Après-midi d’été, les Prairies, 1921, Lionel LeMoine FitzGerald livre sa vision idyllique du Manitoba

    Par Michael Parke-Taylor
  • L’artiste en action

    Le processus créatif d’Oviloo Tunnillie est révélé dans l’œuvre Autoportrait avec pierre à sculpter, 1998

    Par Darlene Coward Wight
  • L’abondance de la saison

    Helen McNicoll capte l’animation d’une scène villageoise française dans Place du marché, 1910

    Par Samantha Burton
  • Suite graphique

    Dans son illustration de couverture pour Hiroshima, 1946, Oscar Cahén met de l’avant le coût humain de la guerre

    Par Jaleen Grove
  • Les mots en bouche

    Joyce Wieland traverse l’hymne national bise par bise dans Ô Canada, 1970

    Par Johanne Sloan
  • Un mythe personnel

    Dans Légende de la femme qui se transforme en narval, v.1974, l’artiste inuite Pitseolak Ashoona révèle des éléments biographiques par l’entremise d’un conte traditionnel

    Par Christine Lalonde
  • Enveloppé par la tradition

    La frise de l’atelier, 1893-1894, de Homer Watson, fait la liste des artistes que le peintre admire le plus

    Par Brian Foss
  • Harmonie abstraite

    L’énergie qui anime Rassemblement de sons, 1928, de Bertram Brooker, vient de la musique

    Par James King
  • Couleurs de course

    La bicyclette chérie de Greg Curnoe est le sujet de Mariposa dix vitesses no 2, 1973

    Par Judith Rodger
  • Le reflet de l’artiste

    L’artiste huron-wendat Zacharie Vincent se serait possiblement identifié à la figure de son oeuvre Tecumseh, Huron, s.d.

    Par Louise Vigneault
  • Se construire une réputation

    La composition Vue de l’intérieur de la structure du tube et échafaudage, pont Victoria, 1859, aide à lancer la carrière du photographe montréalais William Notman

    Par Sarah Parsons
  • Voler haut

    En s’élevant dans les airs au-dessus du paysage manitobain, Gershon Iskowitz conçoit le style particulier de Basses-terres no 9, 1970

    Par Ihor Holubizky
  • L’écho du divin

    La politique et le spirituel se rencontrent dans Étoile du matin, 1999, de l’artiste Robert Houle

    Par Shirley Madill
  • Paysage embrasé

    Dans Coucher de soleil, 1915, Tom Thomson capte la magie d’un ciel lumineux et de nuages enflammés

    Par David P. Silcox
  • New York en all over

    Créé à Paris, Épanouissement, 1956, révèle le style américain de Paul-Émile Borduas

    Par François-Marc Gagnon
  • La mémoire en fleurs

    Wild Flowers of Canada: Impressions and Sketches of a Field Artist (1978) est l’autobiographie illustrée de Molly Lamb Bobak

    Par Michelle Gewurtz
  • Teintes harmonieuses

    Des couleurs riches et des lignes ascendantes donnent le ton dans Raga bleu, 1967, de Yves Gaucher

    Par Roald Nasgaard
  • Artisan de sa réussite

    William Kurelek dévoile ses dessins dans Portrait de l’artiste en jeune homme, 1950

    Par Andrew Kear
  • Une contribution dynamique

    Des corps en mouvement illustrent l’effort de guerre dans Les arrimeuses de parachutes, 1947, de Paraskeva Clark

    Par Christine Boyanoski
  • Une figure troublante

    Jean Paul Lemieux offre une nouvelle manière de voir son Québec natal dans Le visiteur du soir, 1956

    Par Michèle Grandbois
  • La peinture d’un mécène

    Paul Kane crée L’enclos à bisons, v.1846-1849, pour Sir George Simpson, le gouverneur de la Compagnie de la Baie d’Hudson

    Par Arlene Gehmacher
  • Sens tournant

    L’artiste anishinaabe Norval Morrisseau donne une signification bien personnelle à L’artiste dévoré par des démons, 1964

    Par Carmen Robertson
  • Super-héros et lumières urbaines

    Néon de jour, 1953, de Harold Town combine art moderne et culture populaire

    Par Gerta Moray
  • Un cadeau pour la reine

    Quand la souveraine britannique prête attention à La vieille scierie, 1880, de Homer Watson, la carrière du peintre est lancée grâce au sujet personnel du tableau

    Par Brian Foss
  • La vie sur glace

    Avec Thème de la patinoire — Patineurs, 1969, Molly Lamb Bobak traite une scène du quotidien dans un style dynamique

    Par Michelle Gewurtz
  • Portrait de la vulnérabilité

    L’homme aux bandages, 1973, de Paterson Ewen, révèle les sentiments intérieurs de l’artiste

    Par John G. Hatch
  • Couleur devient sujet

    Le pigment prend vie dans Petit combo, v.1954, de Oscar Cahén

    Par Jaleen Grove
  • Apprendre à voir

    L’incompréhension des critiques du temps devant Étude de torse ou No 14, 1942, de Paul-Émile Borduas

    Par François-Marc Gagnon
  • Séparés à la naissance

    Françoise Sullivan croise le présent et le passé dans Portraits de personnes qui se ressemblent, 1971

    Par Annie Gérin
  • Un regard rebelle

    Une fille de campagne fait preuve d’une assurance toute moderne dans Rollande, 1929, de Prudence Heward

    Par Julia Skelly
  • L’ordinaire devient extraordinaire

    Avec La maison du docteur Snyder, 1931, Lionel LeMoine FitzGerald donne à une maison modeste une présence monumentale

    Par Michael Parke-Taylor
  • Paysage de toundra

    Shuvinai Ashoona fait preuve d’inspiration et de perspicacité pour Composition (Hameau de six maisons), 2004-2005, de Cape Dorset

    Par Nancy G. Campbell
  • Assembler activisme et art

    La courtepointe d’eau, 1971, de Joyce Wieland, est un commentaire sur la fragilité de l’environnement

    Par Johanne Sloan
  • Les bêtes mythiques d’Amérique du nord

    Pourquoi Louis Nicolas représente une Licorne de la mer rouge, s.d., dans son portrait du nouveau monde au 17e siècle

    Par François-Marc Gagnon
  • L’art et le commerce

    Avec Tube à essai, 1979, General Idea mélange la critique et le publicitaire

    Par Sarah E. K. Smith
  • L’espace morcelé

    Avec Lumière silencieuse No 11, 1968-1969, Harold Town transforme des décorations de Noël cassées en une abstraction éclatante

    Par Gerta Moray
  • Imaginer un empire

    Paul Kane dépeint la traite des fourrures de la Compagnie de la Baie d’Hudson dans Fort Edmonton, v.1849-1856

    Par Arlene Gehmacher
  • Guérison grâce à la mémoire

    Avec Sandy Bay, 1998-1999, l’artiste saulteaux Robert Houle évoque son passé

    Par Shirley Madill
  • Une réunion familiale menaçante

    Un destin tragique et trouble dans l’œuvre Dans l’automne de la vie, 1964, de William Kurelek

    Par Andrew Kear
  • En isolement

    Avec Solitaire, 1939, Bertram Brooker figure la souffrance humaine

    Par James King
  • Un secret révélé

    À l’origine, Sans titre I, v.1926-1928, de Kathleen Munn faisait partie d’une plus grande œuvre

    Par Georgiana Uhlyarik
  • Un autoportrait spirituel

    Norval Morrisseau trace son évolution créative avec Homme se métamorphosant en Oiseau-Tonnerre, 1977

    Par Carmen Robertson
  • Prêts à jouer

    La photographie Club de crosse St-Regis, 1867, par William Notman, présente une équipe mohawk et la promotion d’un sport

    Par Sarah Parsons
  • Une teinte personnelle

    Greg Curnoe fait tourbillonner sa palette dans Gros disque chromatique, 1980

    Par Judith Rodger
  • Ancienne méthode, nouvelles formes

    Dans Asagao, 1961, l’artiste montréalais Yves Gaucher innove par la gravure

    Par Roald Nasgaard
  • La fragilité et le félin

    Chat noir, 1996, de Alex Colville, oscille entre le connu et l’inconnu

    Par Ray Cronin
  • Une artiste prend son envol

    Sans titre (Oiseaux volant dans le ciel), v.1966-1967, de Pitseolak Ashoona

    Par Christine Lalonde
  • Immersion lumineuse

    La petite ouvrière, v.1907, de Helen McNicoll établit un lien entre le spectateur et son jeune sujet 

    Par Samantha Burton
  • Un changement de palette

    Tom Thomson se libère des conventions dans Le marécage aux atocas, 1916

    Par David P. Silcox
  • Imager la tradition

    Fabricant de raquettes de l’artiste huron-wendat du 19e Zacharie Vincent

    Par Louise Vigneault
  • Une abstraction exquise

    Dans Évolution dans la nature, 1960, la pensée artistique de Jock Macdonald prend vie

    Par Joyce Zemans
  • Les religieuses au jardin

    Les Ursulines, 1951, de Jean Paul Lemieux est le portrait d’un Québec traditionnel

    Par Michèle Grandbois
  • Nommé parmi les 5 meilleurs films

    Le cerf de London, 1968-1970, de Jack Chambers est un tour de force expérimental

    Par Mark A. Cheetham
  • L’art de l’amour-propre

    Moi-même, 1933, de Paraskeva Clark témoigne d’une grande entrée dans l’art canadien

    Par Christine Boyanoski
  • Fête de caniches

    Mondo Cane Kama Sutra, 1984, de General Idea, offre un point de vue subversif sur la représentation de l’identité homosexuelle

    Par Sarah E. K. Smith
  • Frise fantastique

    Murale composite de la Compagnie Pétrolière Impériale, 1956, de Oscar Cahén adapte le style moderne à l’espace d’entreprise

    Par Jaleen Grove
  • Vision d’extase

    Les formes cristallines de Descente de croix, v.1934-1935, de Kathleen Munn, transposent un sujet traditionnel au 20e siècle

    Par Georgiana Uhlyarik
  • L’art du regard

    Avec son tableau emblématique Vers l’Île-du-Prince-Édouard, 1965, Alex Colville explore des façons de voir

    Par Ray Cronin
  • Noir pour blanc, ombre pour lumière

    Pourquoi L’étoile noire, 1957, de Paul-Émile Borduas est un chef-d’œuvre abstrait

    Par François-Marc Gagnon
  • Noms sacrés

    Robert Houle reconquiert le Manitoba dans Muhnedobe uhyahyuk (Là où les dieux sont présents), 1989

    Par Shirley Madill
  • L’acte de voir

    Des touristes pittoresques édouardiens dans Septembre ensoleillé, 1913, de Helen McNicoll

    Par Samantha Burton
  • Le vieillissement de l’artiste

    Autoportrait, 1974, de Jean Paul Lemieux, révèle les sentiments de l’artiste face au temps qui passe

    Par Michèle Grandbois
  • Une première et une dernière image

    Comment la photographie de William Notman, Le bébé décédé de Mme Hillard, 1868, est un tendre témoignage de deuil

    Par Sarah Parsons
  • La dernière peinture d’un peintre

    Jaune, bleu & rouge IV, 1999, de Yves Gaucher

    Par Roald Nasgaard
  • Éloge pour une critique d’art

    Harold Town rend hommage avec En mémoire de Pearl McCarthy, 1964

    Par Gerta Moray
  • De l’intérieur vers l’extérieur

    Lionel LeMoine FitzGerald, La petite plante, 1947

    Par Michael Parke-Taylor
  • Un catalogue de merveilles

    Dans des dessins comme Les plantes, Louis Nicolas trace les premiers jours du contact colonial en Nouvelle-France

    Par François-Marc Gagnon
  • Chemins arctiques

    Scène de campement d’été, v.1974, de Pitseolak Ashoona résume toute une saison

    Par Christine Lalonde
  • Une marionnette politique

    Le pouvoir des poupées dans Petroushka, 1937, de Paraskeva Clark

    Par Christine Boyanoski
  • Portrait d’une controverse

    Femme et enfant à la tête aplatie, Caw-wacham, v.1849-1852, de Paul Kane

    Par Arlene Gehmacher
  • De père en fils

    Zacharie Vincent dépeint l’avenir wendat dans son autoportrait Zacharie Vincent et son fils Cyprien, v.1851

    Par Louise Vigneault
  • Une autoroute sublime

    Le moment d’illumination perceptuel dans La 401 vers London nº 1 de Jack Chambers, 1968-1969

    Par Mark A. Cheetham
  • Une vision lunaire

    Ombres et illuminations dans Lune gibbeuse, 1980, de Paterson Ewen

    Par John G. Hatch
  • Une terreur adroite

    Des créatures se libèrent dans Composition (Attaque des monstres à tentacules), 2015, de Shuvinai Ashoona

    Par Nancy G. Campbell
  • Un nouveau continent

    En plaisantant, en dessinant, Greg Curnoe refait des frontières dans sa Carte de l’Amérique du Nord, 1972

    Par Judith Rodger
  • Pâturage kaléidoscopique

    Vaches à flanc de coteau, v.1916, de Kathleen Munn

    Par Georgiana Uhlyarik
  • L’inspiration du cosmos

    Forme éthérée, 1936, de Jock Macdonald

    Par Joyce Zemans
  • L’innocence et le mal

    Lait nazi, 1979, de General Idea

    Par Sarah E.K. Smith
  • Éveil spirituel

    Observations du monde astral, v.1994, de Norval Morrisseau

    Par Carmen Robertson
  • À la une

    Une illustration pour Maclean’s de Oscar Cahén raille l’art canadien

    Par Jaleen Grove
  • Esprits indépendants

    Au théatre, 1928, de Prudence Heward documente une nouvelle liberté féminine

    Par Julia Skelly
  • Dans l’œil du cyclone

    Signes avant-coureurs d’une tempête de neige, 1915, de Tom Thomson saisit la violence de la nature

    Par David P. Silcox
Télécharger Télécharger